Un proche de François Hollande quitte la direction du Parti socialiste

Philippe-Xavier Bonnefoy, un proche de François Hollande, a donné sa démission de son poste à la direction du PS. Il explique ne pas partager certains des "choix politiques" qui concernent les investitures du parti pour les législatives.

Martine Aubry, François Hollande, sa compagne Valérie Trierweiler et Arnaud Montebourg aux funérailles de Danielle Mitterrand
Martine Aubry, François Hollande, sa compagne Valérie Trierweiler et Arnaud Montebourg aux funérailles de Danielle Mitterrand (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Philippe-Xavier Bonnefoy, un proche de François Hollande, a donné sa démission de son poste à la direction du PS. Il explique ne pas partager certains des "choix politiques" qui concernent les investitures du parti pour les législatives.

Les investitures aux législatives continuent de générer des frictions au PS. Un proche de François Hollande, Phillippe-Xavier Bonnefoy, a donné sa démission, mercredi 30 novembre, de son poste de secrétaire national adjoint du PS à la vie des fédérations et aux élections, "ne partageant pas certains choix politiques", concernant notamment les investitures aux législatives.

Dans une lettre à la première secrétaire Martine Aubry, M. Bonnefoy rappelle avoir été nommé à ce poste au terme du congrès de Reims en novembre 2008 "au nom des amis de François Hollande". Il explique n'être "plus en capacité politique de continuer à représenter cette sensibilité".

"Je ne partage pas certains choix politiques qui ont été faits, et donc j'en tire la conséquence logique en t'informant de ma démission de mon poste de secrétaire national", écrit-il à Mme Aubry.

Mécontentement des soutiens de François Hollande

Selon Le Parisien, il reproche aussi à M. Hollande de ne pas avoir suffisamment soutenu ses amis : "Il revenait au candidat de soutenir autant ses proches que ces derniers l'avaient fait lors de la primaire."

Contacté par l'AFP, M. Bonnefoy n'a pas souhaité faire plus de commentaire, reconnaissant simplement que cette démission avait un rapport avec les investitures du parti pour les législatives.

Des contentieux sont en train de naître entre aubrystes et hollandais au sein du bureau national du PS. Le dernier en date concerne l'investiture de Pouria Amirshahi, proche de Martine Aubry, dans la 9e circonscription des Français de l'étranger. Au détriment de Faouzi Lamdaoui, l'homme de confiance du candidat socialiste, qui briguait également la circonscription. Ceci explique le mécontentement des soutiens de M. Hollande.