Cet article date de plus de six ans.

Un élu FN des Vosges poursuivi pour incitation à la haine raciale

Un conseiller municipal FN de Rambervillers, dans les Vosges, est convoqué devant le tribunal correctionnel pour incitation à la haine raciale. Il s'en était violemment pris à la communauté roumaine sur sa page Facebook.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Patrick Cunin, conseiller municipal FN, poursuivi pour incitation à la haine raciale © Maxppp)

Patrick Cunin a reconnu les faits et est sorti de garde à vue libre ce mardi après-midi. Mais il n'en a pas pour autant fini avec la justice. Ce conseiller municipal Front national de Rambervillers, dans les Vosges, est convoqué devant le tribunal correctionnel le 8 septembre prochain, pour répondre d'incitation à la haine raciale. 

Il s'en était violemment pris par écrit à la communauté roumaine sur sa page Facebook. "Sa page Facebook n'était pas restreinte, elle était ouverte au public. Il a écrit un certain nombre de phrases injurieuses envers la communauté roumaine, constitutives du délit d'incitation à la haine ", a expliqué une substitut du procureur d'Epinal, Sabine Marthouret.

Devant les enquêteurs, l'élu frontiste a expliqué que son énervement avait fait suite à une agression dont son fils aurait été victime à la gare de Lunéville, en Meurthe-et-Moselle, quelque heures plus tôt par quatre supposés Roumains.  Patrick Cunin encourt une peine d'un an de prison et 45.000 euros d'amende.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.