Cet article date de plus de dix ans.

Un courant du NPA prône le ralliement de Philippe Poutou à la candidature de Jean-Luc Mélenchon

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste est chahuté dans son propre camp. La Gauche anticapitaliste, branche du NPA, prône un ralliement de Philippe Poutou à Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) avant même le premier tour de la présidentielle.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Philippe Poutou, candidat du NPA à la présidentielle (AFP)

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste est chahuté dans son propre camp. La Gauche anticapitaliste, branche du NPA, prône un ralliement de Philippe Poutou à Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) avant même le premier tour de la présidentielle.

Ça balance pas mal à l'extrême gauche. A 69 jours du premier tour de la présidentielle, le candidat du Nouveau parti anticapitaliste s'enlise sous la barre de 1% d'intentions de vote.

Alors qu'Olivier Bensancenot a fait son retour sur la scène médiatique pour apporter son soutien à Philippe Poutou, la Gauche anticapitaliste (branche du NPA), critique ouvertement la campagne menée par son candidat sur son site internet.

Le courant fustige, dans un motion adopté le 12 février, l'éclatement des voix d'extrême gauche et les divisions au sein même du parti.

"Le NPA en est réduit à tenter de disputer les 1 ou 2 % qui restent à se répartir avec LO, à coups de slogans tout faits et de surenchère pseudo radicale, indique le texte. La campagne n'a pas de fonctionnalité politique, donc pas d'audience, ce qui nous affaiblit du point de vue même de nos capacités à diffuser nos idées."

Pour un ralliement à Jean-Luc Mélenchon

Et il ne s'arrête pas là. Les membres de la Gauche anticapitaliste fustigent une campagne qui "ne porte pas un discours cohérent en termes de réponses à la crise". Et prônent le rassemblement à gauche pour constituter un "bloc anticrise", invitant M. Poutou à se rallier à Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de Gauche.

"La campagne ne porte aucun discours se situant sur le terrain du rassemblement : tout vise à établir des frontières étanches et pérennes avec l'ensemble des autres forces à gauche de la gauche et notamment le Front de Gauche, alors qu'il faudrait souligner les convergences avec la campagne que mène Mélenchon".

Reste à savoir si le candidat du NPA portera sa campagne en solo jusqu'au premier tour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.