Cet article date de plus d'onze ans.

Un allié du président sortant du Conseil régional de Languedoc-Roussillon Georges Frêche a assigné jeudi le PS

Objectif: faire annuler la liste PS anti-Frêche, conduite par Hélène Mandroux, selon l'assignation consultée vendredi par l'AFP.Cette assignation, déposée par le socialiste Didier Codorniou, est une assignation à jour fixe, ce qui signifie que le dossier sera examiné au fond, mais de manière accélérée.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Objectif: faire annuler la liste PS anti-Frêche, conduite par Hélène Mandroux, selon l'assignation consultée vendredi par l'AFP.

Cette assignation, déposée par le socialiste Didier Codorniou, est une assignation à jour fixe, ce qui signifie que le dossier sera examiné au fond, mais de manière accélérée.

La présidence du tribunal de grande instance de Paris a accepté cette saisine dans l'urgence et fixé l'audience au 10 mars.

Dès le 2 février, M. Codorniou, qui conduira dans l'Aude la liste de Georges Frêche, avait annoncé vouloir déposer un recours à Paris "pour dénoncer que les règles démocratiques de notre parti ont été bafouées".

Dans son assignation, le maire de Gruissan et conseiller régional sortant estime que "la décision autoritaire du bureau national désignant Hélène Mandroux hors de tout vote des adhérents, du respect de la procédure interne au parti de désignation des candidats et, plus largement, hors de tout processus démocratique, constitue une violation des statuts du Parti socialiste et de son règlement".

A ce titre, il demande au tribunal de "prononcer l'annulation pure et simple de la décision prise le 2 février 2010 par le Bureau national du parti socialiste disant investir Hélène Mandroux comme candidat en vue de l'élection au Conseil régional du Languedoc-Roussillon des 14 et 21 mars 2010".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.