Cet article date de plus de huit ans.

Trierweiler affirme que son compte Twitter a été piraté mercredi

PARIS - La compagne de François Hollande a indiqué à l'AFP qu'elle n'était pas l'auteur du message publié mercredi 13 juin.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Valérie Trierweiler, le 21 mai 2012 à Chicago (Etats-Unis). (ERIC FEFERBERG / AFP)

Cette fois-ci, c'est un piratage. Après sa déclaration fracassante mardi sur Twitter, Valérie Trierweiler a indiqué à l'AFP que son compte sur le réseau social avait été "apparemment piraté" mercredi 13 juin.

Publié à 17h49, le tweet incriminé ne comporte qu'un lien renvoyant vers un article du site d'information Rue89. Un message d'autant plus surprenant que l'article en question ne fait pas vraiment les affaires de la compagne de François Hollande. Il s'agit d'une reprise d'une information du Monde.fr, expliquant que Valérie Trierweiler aurait demandé en vain au quotidien du soir le retrait de deux photos la montrant assistant à la prise de vue pour la photo officielle de François Hollande.

Après avoir indiqué à l'AFP qu'elle n'avait pas posté ce tweet, elle a précisé qu'elle n'avait "jamais demandé le retrait de photos". Le Monde.fr a ensuite publié un correctif, expliquant que Valérie Trierweiler avait appelé l'agence Magnum et que c'est cette dernière qui avait contacté la rédaction pour demander le retrait des photos.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.