Cet article date de plus de dix ans.

TNS Sofres : François Hollande est donné vainqueur face à Nicolas Sarkozy avec 55% des voix à J-10

Selon un sondage TNS Sofres publié jeudi 26 avril, François Hollande, candidat socialiste, remporterait le second tour de l'élection présidentielle avec 55 % des voix face à Nicolas Sarkozy, candidat de l'UMP, qui lui obtiendrait 45 % des suffrages.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
François Hollande et Nicolas Sarkozy (MARTIN BUREAU / AFP)

Selon un sondage TNS Sofres publié jeudi 26 avril, François Hollande, candidat socialiste, remporterait le second tour de l'élection présidentielle avec 55 % des voix face à Nicolas Sarkozy, candidat de l'UMP, qui lui obtiendrait 45 % des suffrages.

Le socialiste François Hollande est crédité de 55% des intentions de vote au second tour de l'élection présidentielle, soit dix points d'avance sur Nicolas Sarkozy (45%), selon un sondage TNS Sofres/Sopra Group pour iTélé publié jeudi 26 avril.

Ces chiffres sont stables en comparaison de la dernière enquête de cet institut sur le vote au second tour, réalisée les 18 et 19 avril.

Chez les électeurs de François Hollande, 94% se disent sûrs de leur choix. Parmi ceux qui voteraient pour Nicolas Sarkozy, 88% se disent sûrs de leur choix.

Report des voix

Selon cette enquête, la moitié (51%) des électeurs de Marine Le Pen (Front national) voteraient pour M. Sarkozy si le vote avait lieu dimanche prochain. 16 % d'entre eux voteraient pour M. Hollande, 33 % s'abstiendraient ou voteraient blanc ou nul.

En termes de reports des voix, 39% des électeurs de François Bayrou (MoDem) voteraient le candidat de l'UMP, 32 % pour celui du PS, alors que 29% d'entre eux s'abstiendraient ou voteraient blanc ou nul.

Concernant l'électorat de Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), 82% des électeurs voteraient pour le député de la Corrèze, 6 % pour le président sortant, et 12% s'abstiendraient ou voteraient blanc ou nul.

Abstention

Par ailleurs, 79 % des personnes intérrogées se disent "tout à fait certaines" d'aller voter et 10 % "pratiquement certaines". 4% ont répondu qu'"il y a de grandes chances" qu'elles votent, 5% seulement n'ont pas l'intention d'aller voter et 2% n'en sont "pas certaines".

Les électeurs de Mme Le Pen et ceux qui n'ont pas de préférence partisane sont les moins nombreux à être "tout à fait certains" d'aller voter (68%), alors que ceux de M. Bayrou sont 84%, autant qu'à l'UMP.

Ces données sont toutefois fragiles, constituant des sous-échantillons.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.