Syrie : Le Drian annonce une nouvelle frappe sur un camp de Daech

La France a effectué dans la nuit de jeudi à vendredi une deuxième frappe aérienne contre le groupe Etat islamique a annoncé ce vendredi matin Jean-Yves Le Drian sur Europe 1. "Deux Rafale ont délivré des bombes sur un camp d'entraînement. Les objectifs ont été atteints."

(Des Rafale comme ceux qui sont utilisés en Syrie © AP/SIPA)

Comme la première fois, les Rafale de l'armée française ont visé un camp où s'entraînent des membres de l'Etat islamique, cette fois sur la ville de Raqqa. Les deux appareils ont largué leurs bombes. "Les objectif ont été atteints", a sobrement déclaré le ministre de la Défense ce matin. On n'a pas beaucoup plus de précisions pour l'instant sur le nombre de victimes par exemple ou sur le type de structure qui a été visé.

 Lors de la première frappe annoncée le 27 septembre, six avions avaient été mobilisés, un camp similaire totalement détruit et trente djihadistes tués. Paris justifie ses interventions au nom de la "légitime défense" en cherchant en particulier à viser ces centres de commandement ou d'entraînement où se trouvent des djihadistes français qui risquent de revenir commettre des attentats en France. Raqqa, c'est le fief de l'Etat islamique, les djihadistes en ont fait la capitale de leur califat, un endroit qui est régulièrement visé par les avions de la coalition emmenée par les Américains, un endroit que les Russes ont eux aussi commencé à bombarder jeudi dernier. La France va poursuivre ses interventions dans les semaines qui viennent mais il faut quand même dire que la puissance de frappe de la France est nettement inférieure à la fois à celle des Russes  et des Américains et leurs 2500 frappes en Syrie en un an.