Cet article date de plus de dix ans.

Sondage : les candidats face à la dette

Environ la moitié des Français doutent de la capacité des trois favoris de la présidentielle à réduire la dette et le déficit publics après l'élection.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Grahique (AFP/FRANK RUMPENHORST)

Environ la moitié des Français doutent de la capacité des trois favoris de la présidentielle à réduire la dette et le déficit publics après l'élection.

Nicolas Sarkozy recueille toutefois un peu plus d'avis favorables que les socialistes Martine Aubry et François Hollande, selon un sondage Ifop pourSud-Ouest Dimanche.

Alors qu'on leur présentait deux hypothèses de finale en 2012, Sarkozy-Aubry ou Sarkozy-Hollande, les sondés étaient invités à dire à laquelle des deux personnalités ils font "le plus confiance pour réduire la dette et le déficit publics si elle est élue président de la République en 2012".

Dans la première hypothèse, 52% des personnes interrogées ne font confiance à aucun des deux sur ce chapitre. 28% font confiance à Nicolas Sarkozy et 20% à Martine Aubry. A la même question concernant le second scénario, 48% disent ne faire confiance ni à l'un ni à l'autre, 27% font confiance au président sortant et 25% à François Hollande.

Si on tient compte de la couleur politique des sondés, 88% des sympathisants UMP font confiance à Nicolas Sarkozy et aucun à Martine Aubry pour réduire la dette, 12% ne faisant confiance ni à l'un ni à l'autre. Dans le duel Sarkozy-Hollande, 83% des sympathisants UMP choisissent Sarkozy et 3% Hollande, tandis que 14% ne font confiance à aucun des deux.

Chez les sympathisants de gauche, dans le cas d'un duel Sarkozy-Aubry, 6% choisissent Nicolas Sarkozy, 48% Martine Aubry et 46% ni l'un ni l'autre. Dans un duel Sarkozy-Hollande, 6% choissent l'actuel chef de l'Etat, 54% le député de Corrèze, et 40% ni l'un ni l'autre.

Du côté des sympathisants FN, 76% des personnes interrogées ne font confiance ni à Nicolas Sarkozy ni à Martine Aubry pour réduire les déficits. 21% accordent leur confiance au premier et 3% à la seconde. Dans un duel Sarkozy-Hollande, 63% des sympathisants FN ne font confiance à aucun des deux, 23% choisissent Nicolas Sarkozy et 14% François Hollande.

Sondage réalisé du 2 au 5 août auprès de 1.001 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus qui ont répondu à un questionnaire auto-administré en ligne (système Cawi)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.