Cet article date de plus de six ans.

Sondage : l'abstention, plutôt jeune et à gauche

DECRYPTAGE | Un sondage Ipsos/Steria pour Radio France, réalisé de jeudi à samedi dernier, dresse le profil-type de l'électeur à l'occasion des élections municipales. Et il apparaît que les abstentionnistes se situent plutôt à gauche, même si les chiffres ne sont pas flagrants. Les électeurs disent, aussi, en majorité voter pour des enjeux locaux.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Maxppp)

Pour
comprendre le vote des Français, les sondeurs de l'institut Ipsos/Steria ont
décidé, de jeudi à samedi dernier, d'interroger un panel représentatif de plus
de 1.500 personnes. Âge, motivations, espoirs, attentes, couleur politique...
Tout y est analysé (résultats complets dans le document en bas de page).

Contexte
du vote

Un
chiffre d'abord, celui de la perception de la situation économique du pays. 82
% des personnes interrogées se montrent plutôt pessimistes. Pour autant, parmi
les votants "certains", plus des trois-quarts affirment tenir
compte avant tout de la situation politique au plan local pour déterminer leur
vote. Un tiers " seulement " entendait sanctionner François Hollande
et le gouvernement dans les urnes. La nationalisation du scrutin n'a pas joué à
plein.

Les
abstentionnistes

Ce
premier tour est marqué par une abstention record pour des élections
municipales : près de 38,5 % attendus. D'où l'intérêt de brosser le profil-type des
abstentionnistes. Selon l'institut Ipsos/Steria, ils seraient plutôt jeunes
(seulement 41 % de votants chez les 18-24 ans ; plus de 76 % chez les plus
de 60 ans), et marqués à gauche (56 % de votants chez les sympathisants d'Europe
Ecologie-Les Verts). Mais la tendance est bien plus nuancée ; certes les
sympathisants de l'UMP auraient voté à plus de 75 %, mais ceux du PC-Front de
Gauche et du PS se défendraient plutôt bien, avec 67 % de votants en moyenne.
Enfin, les sympathisants du Front national auraient voté à 60 %.

Parmi les
abstentionnistes, quasiment la moitié n'ont pas voté parce qu'ils pensent que
les élections ne changeront rien à leur vie quotidienne.

Le
second tour

Enfin,
Ipsos/Steria a aussi analysé la volonté des électeurs dans le cadre du second
tour. En cas de triangulaire entre la droite, la gauche et le Front national,
un tiers des électeurs souhaitent que la liste de droite se retire et ne donne
aucune consigne de vote, tandis que 27 % souhaiteraient qu'elle se retire et
appelle à voter pour la liste de gauche.

Les
électeurs sont en revanche quasiment 50 % à souhaiter que la liste de gauche se
retire et ne donne aucune consigne de vote en cas de triangulaire.

[Comprendre le vote des Français](https://www.youscribe.com/catalogue/tous/actualite-et-debat-de-societe/politique/comprendre-le-vote-des-francais-2417973 "Comprendre le vote des Français") publié par [France_Info.fr](https://www.youscribe.com/france_info.fr/)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.