Cet article date de plus de dix ans.

Sommet social : Nicolas Sarkozy annonce des "mesures d'urgence" et des "chantiers d'avenir"

"Nous avons engagé une série de mesures d'urgence décidées lors de ce sommet". A l'issue de cette réunion de quatre heures qui s'est déroulée "dans un climat apaisé avec un souci réciproque d'écoute" a-t-il dit, le président de la République a présenté lui même son dispositif contre la crise.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Parmi les mesures annoncées, 100 millions d'euros pour le  chômage partiel,  la suppression des charges pour les "jeunes embauchés " dans les TPE, un "plan sans précédent pour former les chômeurs très éloignés de l'emploi " c'est à dire depuis deux ans, 1000 salariés supplémentaires pour Pôle Emploi et la prolongation de l'allocation de fin de formation.

Selon l'Elysée, ces mesures d'urgence  représentent un
montant total de 430 millions d'euros.

A ces mesures "qui ont fait l'objet d'un accord général" selon Nicolas Sarkozy, il ajoute des "grands chantiers à venir".

- "une réforme radicale de la formation professionnelle"

- La nécessité absolue de faire entrer les jeunes dans l'entreprise par le biais de l'apprentissage

- Une réforme du financement de la protection sociale.   Le chef de l'Etat a confirmé qu'il rendrait ses décisions sur cette question "à la fin du mois" .

  • Le financement de l'industrie, avec "la possibilité de créer un établissement dédié".

  • Concernant le logement, il annonce "des mesures extrèmement puissantes pour doper l'offre de logement" .

  • Enfin d'ici à la fin de ce mois, "nous préciserons les contours de notre projet de taxe sur les transactions financières" .

Nicolas Sarkozy à l'issue du sommet social
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.