Séminaire au goût de recadrage pour les députés PS

Le séminaire du groupe PS à l'Assemblée nationale s'est terminé par une intervention du premier ministre. Un séminaire ou il a beaucoup été question de discipline, de soutien des députés de la majorité à la politique gouvernementale. Un séminaire où le ministre de l'économie s'est rendu ce mardi et bien qu'interpellé sur les fonctionnaires par un élu, il n'a pas répondu.

(Manuel Valls a clôt le séminaire des députés socialistes par un rappel à la la discipline majoritaire. © Maxppp)

C’était un séminaire de recadrage, un colloque ministériel pour députés à l’ambiance crispante regrettait à la sortie le député frondeur Laurent Baumel : "Dès le départ, on nous dit qu'il y en a assez des questionnements, des critiques et que le but de ce séminaire c'est de valoriser la politique gouvernementale et de faire bloc ".

"Que les députés socialistes ne fassent pas de commentaire "

Ainsi quand Yann Galut, le député du Cher, a tancé le ministre de l’Economie sur sa déclaration rapportée sur les fonctionnaires, c’est le Premier ministre qui lui a répondu, raconte l'intéressé : "Ce n'est pas le ministre de l'Economie qui m'a répondu. Il n'a pas repris la parole après nos interventions. C'est le Premier ministre, qui a précisé qu'il fallait que les députés socialistes ne fassent pas de commentaire mais il aussi précisé qu'il appartenait aux membres du gouvernement de ne pas ouvrir des débats qui ne devaient pas être traités ".

"C'était un très bon moment d'échange et de pédagogie "

Emmanuel Macron a donc fait l’économie d’une explication sur ses déclarations. Devant les députés, devant les journalistes aussi : "C'était très positif, très constructif ", se réjouit le ministre devant les micros. "Mais moi je ne répète pas ce que je dis dans un séminaire à l'extérieur. C'était un très bon moment d'échange et de pédagogie pour redonner du sens à notre action collective ".

Et à en croire Bruno Leroux, le patron du groupe PS, la leçon de maintien du Premier ministre qui a conclu ce séminaire a bien été retenue par les parlementaires : "Je pense que le message a été bien entendu et aux applaudissements, on peut juger qu'il a été compris ".