Cet article date de plus d'onze ans.

Second tour : l'UMP refuse de choisir entre le FN et la gauche

Ni Front national, ni Front républicain : c'est la ligne de l'UMP pour le second tour des législatives dans les circonscriptions où un candidat de gauche se retrouve seul en lice face à un candidat d'extrême droite. Une décision annoncée à l'issue d'un bureau politique extraordinaire à huis clos et qui est déjà contestée sur le terrain.
Article rédigé par Sylvie Johnsson
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

"Pas question d'appeler à voter pour le Front national ni d'appeler à voter pour le candidat socialiste qui en plus fait alliance avec le Front de gauche" , a expliqué le secrétaire général de l'UMP.

 

Jean-François Copé a ainsi rappelé que l'UMP "demande à l'ensemble de ses candidats"  qualifiés pour le second tour "de se maintenir. Si l'un des nôtres se retirait, il serait désapprouvé par notre famille politique."

Et c'est déjà le cas de l'UMP Roland Chassain, arrivé 3e dans la 16e circonscription des Bouches-du-Rhône, et qui a annoncé qu'il se retirait pour le second tour des législatives pour tenir sa "positio n" qui est "tous contre Michel Vauzelle ".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.