Gouvernement : un remaniement pour resserrer les rangs

Sur le plateau de France 2, Nathalie Saint-Cricq fait le point sur le remaniement ministériel du mardi 4 septembre.

France 2

Mardi 4 septembre, le remaniement ministériel est arrivé en fin de matinée. Sur le plateau de France 2, Nathalie Saint-Cricq analyse les changements. "On resserre les rangs et on prend probablement un certain nombre de personnes qui ne sont pas trop dangereuses", décrypte la journaliste. François de Rugy "est un homme politique aguerri, cela fait extrêmement longtemps qu'il fait de la politique. Il a été écologiste, il s'est rapproché des socialistes et il a suivi Emmanuel Macron. En clair, Emmanuel Macron n'aura pas un Hulot bis qui risque d'avoir des états d'âme". Pour la journaliste, l'homme est très "Macron-compatible et sur ce coup-là, il joue la tranquillité".

"Une hémorragie de société civile"

Du côté du ministre des Sports, selon le cabinet de Laura Flessel, elle a prévenu Édouard Philippe de son départ hier, et on ne sait pas si ce sont pour des raisons personnelles ou si elle était mécontente de son faible budget. "C'est encore une hémorragie de société civile, c'est-à-dire des gens qui ne sont pas des politiques, après Nicolas Hulot, Stéphane Bern (...). Aussitôt, on a pris cette ancienne nageuse (...) pour avoir une économie globale qui ne change pas trop", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
François de Rugy, à l\'Assemblée nationale, le 21 février 2018. 
François de Rugy, à l'Assemblée nationale, le 21 février 2018.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)