Remaniement : silence radio chez les Verts

Alors que les deux ministres sortants Pascal Canfin et Cécile Duflot ont annoncé leur refus de participer à l'équipe du nouveau Premier ministre, plusieurs responsables du parti ont parlé une heure avec Manuel Valls au ministère de l'Intérieur. Le nouveau Premier ministre leur a proposé un grand ministère de l'Ecologie et du Développement durable. Aucune réaction pour le moment.

(Maxppp)

Le refus de Pascal Canfin et de Cécile Duflot est-il une ligne de parti ou des choix individuels ? La secrétaire nationale du parti Emmanuelle Cosse, accompagnée des députés François de Rugy et Baraba Pompili, ainsi que du sénateur Jean-Vincent Placé, ont été reçus pendant une heure au ministère de l'Intérieur mardi matin pour une discussion avec Manuel Valls. 

Quelle feuille de route écologique ?

Après l'annonce des retraits des ministres Duflot et Canfin, François de Rugy, chef de file du groupe à l'Assemblée, se montrait plus mesuré ces dernières heures.

"Nous, les écologistes, nous souhaitons avoir des discussions sur le fond. Avant même de parler de poste au gouvernement, nous souhaitons savoir c'est la feuille de route pour les prochains mois" (François de Rugy)

Lire aussi   ►►►Les Verts divisés sur une entrée au gouvernement

D'après Anne-Laure Dagnet, du service politique de France Info, Manuel Valls leur a proposé un grand ministère de l'Ecologie et du Développement durable. Sans avoir de réponse. De fait, les quatre responsables reçu Place Beauvau gardent le silence pour le moment. 

La tentation du pouvoir 

Car la tentation est grande d'entrer au gouvernement pour un parti. Certains y ont pensé avant de renoncer : "Il est toujours tentant de monter dans le titanique... mais pas après qu'il est percuté l'iceberg... "

Et pour ceux qui voudraient tout de même se lancer, Pascal Canfin se fait menaçant. "Il y aura samedi un conseil fédéral qui remettra évidemment les choses dans l'ordre si cela est nécessaire ", explique l'ancien ministre, laissant planer la perspective d'exclusion du parti.