Remaniement : quel gouvernement pour Manuel Valls ?

Manuel Valls a officiellement pris ses fonctions de Premier ministre mardi après-midi. Le nouveau gouvernement devrait être annoncé mercredi soir ou jeudi, avant le conseil des ministres de vendredi. La tâche s'annonce compliquée pour le nouveau Premier ministre après le refus des Verts. L'Elysée et Matignon s'opposerait également sur le nom du prochain ministre de l'Intérieur.

(Benoît Tessier Reuters)

Qui ne sera sûrement pas au gouvernement ?

Cécile
Duflot et Pascal Canfin
. Les deux ministres écologistes ont donc déjà fait lundi
soir, par communiqué, que ce serait sans eux. Ils ont une formule
assassine : "Manuel Valls n'est pas la réponse adéquate aux
problèmes des français
".

Hier matin, quatre responsables du parti ont été longuement reçus ce mardi matin par Manuel Valls au ministère de l'Intérieur. Ses
conseillers estiment qu'il y aura toujours un écologiste pour craquer et
prendre une place de ministre.

Peine perdue, les Verts ont finalement choisi dans la soirée de mardi de ne pas participer au gouvernement de Manuel Valls. 

A lire aussi ►►►Le non des Verts à Valls divise le parti

Qui n'y sera sans doute pas ?

L'autre départ épineux parce qu'il touche aussi à l'équilibre de la
majorité. C'est le départ probable de Christiane Taubira , autant parce qu'elle
se dit fatiguée par ses responsabilités, que parce qu'elle a des désaccords de
fond avec Manuel Valls. Toutefois, elle pourrait aussi prendre un ministère de l'Ecologie.

Vincent Peillon ne devrait pas être dans le nouveau gouvernement. L'actuel ministre de l'Education est candidat aux prochaines élections européennes. 

Jean-Michel Baylet ne devrait pas faire partie de l'équipe de Manuel Valls. Le président du Parti des Radicaux de gauche refuserait d'être dans un gouvernement "socialo-socialiste". Par ailleurs, il vient d'être mis en examen à Bordeaux pour une affaire de frais de bouche.

Qui restera au gouvernement ? 

Jean-Yves Le Drian a été reçu ce mardi matin par Manuel Valls. Ce dernier lui a proposé le ministère de l'Intérieur mais le ministre de la Défense veut a priori rester à son poste.

Benoît Hamon devrait rester dans l'équipe gouvernementale mais prendrait un poste à l'Education. Arnaud Montebourg serait en piste pour Bercy. Michel Sapin prendrait un grand ministère au Travail et Affaires sociales . Aurélie Filipetti est également pressentie pour rester, tout comme Fleur Pellerin et ** Najat Vallaud-Belkacem** que certains imaginent à la Culture.

Les plus vieux compagnons de route de François Hollande ont toutes leurs chances de rester... comme Stéphane Le Foll ou Marisol Touraine . Laurent Fabius , lui devrait rester aux affaires étrangères. Enfin, le sort de Pierre Moscovici n'est pas encore scellé. 

Qui ferait son entrée ? 

Pour Christiane Taubira à la Justice, le nom qui circule le
plus est celui de Bertrand Delanoë . L'ancien maire de Paris avait pourtant juré il y a trois semaines, qu'il ne
deviendrait pas ministre. 

Le retour de Ségolène Royal . La présidente de la région Poitou-Charentes, ancienne
compagne du Président pourrait prendre un super-ministère de la Jeunesse et de
l'Education. 

François Rebsamen , le patron des sénateurs PS, un proche de François Hollande, devrait entrer au gouvernement. Son nom a été cité pour l'Intérieur mais Manuel Valls aurait mis son véto.

A lire aussi ►►► Valls et Hollande en désaccord pour l'Intérieur

Enfin Elisabeth Guiguou, ancienne Garde des Sceaux sous Lionel Jospin, pourrait aussi faire son entrée dans l'équipe de Manuel Valls. Les noms d'André Valini et Jean-Jacques Urvoas ont également été cités ces dernières heures.