Cet article date de plus de neuf ans.

Que va faire le PS des "compétences" de DSK ?

Redoutée par certains, espérée par d'autres, l'éventuelle implication de Dominique Strauss-Kahn dans la campagne présidentielle préoccupe le Parti socialiste au lendemain de son médiatique retour en France.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dominique Strauss-Kahn arrive à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, dimanche matin, en provenance de New York (MIGUEL MEDINA / AFP)

Redoutée par certains, espérée par d'autres, l'éventuelle implication de Dominique Strauss-Kahn dans la campagne présidentielle préoccupe le Parti socialiste au lendemain de son médiatique retour en France.

Dominique Strauss-Kahn s'exprimera dans les 15 jours, selon son entourage. Va-t-il s'expliquer sur les accusations de tentative de viol dont il a fait l'objet ? Présenter ses excuses au Parti socialiste, à l'instar de ce qu'il a fait au FMI ? Amorcer un retour en politique, comme le souhaitent ses amis ? Les avis divergent, les attentes aussi...

"Nous prenons ce retour comme une bonne nouvelle pour lui et nous attendons comme vous sa prise de parole s'il veut dire sa vérité". Lors de son point de presse hebdomadaire, ce matin, le porte-parole du PS, Benoît Hamon, s'est montré très mesuré.

"S'il doit parler, c'est bien, s'il ne parle pas ça ne changera pas le fait que, en ce qui nous concerne nous, nous restons concentrés sur ce qui relève de l'action politique de court et moyen terme", a-t-il ajouté. "Ça ne change pas notre calendrier", a-t-il insisté.

Quant à savoir si les compétences de l'ex-ministre de l'Economie et ancien patron du FMI pourraient être "utiles voire indispensables" aux socialistes en vue de 2012, Benoît Hamon répond : "Personne n'est indispensable. La preuve, la primaire s'est déroulée sans Dominique Strauss-Kahn alors qu'elle devait se dérouler avec lui".

Les amis de Dominique Strauss-Kahn sont persuadés que leur ancien champion s'exprimera pendant la campagne présidentielle. Et ils le souhaitent, à l'instar de Pierre Moscovci, invité de RMC/BFM-TV ce matin.

Voir la video

"Voilà un homme qui a consacré sa vie à la chose publique, qui a une passion qui est la politique, qui a un engagement à gauche", a déclaré le député strauss-khanien. Et ce proche de DSK" devenu coordinateur de la campagne de François Hollande d'ajouter : "Comment voulez-vous qu'il soit absent de la confrontation suprême quand, en face de nous, il y a Nicolas Sarkozy et cette espèce d'impératif catégorique qui consiste à le battre ?"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.