Cet article date de plus de cinq ans.

Valls et Cambadélis répondent sèchement à Montebourg après sa tribune

L'ancien ministre de l'Economie Arnaud Montebourg a co-signé dans le "JDD" une tribune sévère à l'encontre de la politique du gouvernement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis et le Premier ministre Manuel Valls, le 7 juin 2015, à Poitiers (Vienne). (JEAN PIERRE MULLER / AFP)

Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis ont vivement répliqué à Arnaud Montebourg, dimanche 7 juin, depuis Poitiers où le Parti socialiste est réuni en Congrès. Les deux hommes n'ont visiblement pas apprécié la tribune co-signée par l'ancien ministre de l'Economie dans le "JDD". Dans ce texte, Arnaud Montebourg accuse notamment le gouvernement de "faire semblant de combattre le FN".

"Moi, j'assume la responsabilité [de gouverner] et je laisse l'irresponsabilité aux autres. Il faut avoir du courage pour gouverner, oui, absolument", a rétorqué Manuel Valls. Le Premier ministre s'est gaussé de "ceux qui commentent, ceux qui font des tribunes exagérées, qui n'ont aucun sens avec la réalité, ceux qui, au fond, n'ont pu accepter de gouverner (...) Car gouverner, a enchaîné Manuel Valls, c'est difficile, gouverner, c'est faire des choix, gouverner, c'est se confronter à la réalité du pays".

Une insulte aux militants socialistes

Pour sa part, Jean-Christophe Cambadélis, invité du Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/iTélé, s'est déclaré "un peu étonné" de l'attitude d'Arnaud Montebourg, faisant valoir qu'il "avait toute la possibilité de déposer un texte pour le congrès et de parler devant les militants". "C'est assez peu courageux", a lancé le premier secrétaire du PS, "Monsieur Montebourg, ou Arnaud, n'a pas eu le courage de se présenter devant les militants. Je trouve que c'est une insulte aux militants socialistes". La critique formulée par Arnaud Montebourg "est extrêmement forte mais les propositions sont extrêmement faibles", a-t-il conclu.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.