Gérard Filoche veut instaurer un "salaire maximal et un smic à 1 800 euros"

Gérard Filoche, candidat à la primaire de la gauche, était l'invité politique du Grand Soir 3 dimanche 4 décembre.

FRANCE 3

Invité du Grand Soir 3, dimanche 4 décembre, Gérard Filoche, candidat à la primaire de la gauche, a rappelé qu'il voulait "une grande primaire avec tout le monde, sauf Macron, car il dit qu'il n'est pas de gauche, qui permettent d'avoir un candidat commun. Si nous n'avons pas ce candidat commun, nous risquons d'être éliminés au premier tour de la présidentielle."

L'ancien inspecteur du travail membre du PS a encore de l'espoir : "Si nous désignons à la primaire un bon candidat qui représente le cœur de la gauche, nous pouvons discuter d'un programme de gouvernement avec Yannick Jadot (EELV) et Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche). C'est ce que je ferai le 30 janvier au soir si je suis élu."

"Je prendrai au 1% des gens qui possèdent tout"

"Et j'y crois", assure Gérard Filoche. "Je défends les petites retraites et les petits salaires. Ça fait 60% des gens et c'est à eux que je veux donner la priorité. Je prendrai l'argent aux dividendes, au 1% des gens qui possèdent tout. Je ferai tout de suite pour qu'il y ait un salaire maximal. Je souhaite un smic à 1 800 euros. Je suis pour l'augmentation de tous les salaires. La crise vient des inégalités", assène-t-il, disant s'appuyer sur les contestataires de la loi Travail.

Mais sa candidature à la primaire n'est pas encore officielle. Il assure ne pas recevoir les parrainages qui lui avaient été promis. "Je ne demande pas de faveurs. Je demande seulement qu'on me donne le droit légitime de continuer à parler." Il dira ce qu'il en est de sa candidature lundi après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gérard Filoche, lors du congrès de Toulouse (Haute-Garonne) du PS, le 27 octobre 2012.
Gérard Filoche, lors du congrès de Toulouse (Haute-Garonne) du PS, le 27 octobre 2012. (ERIC CABANIS / AFP)