Cet article date de plus de trois ans.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, annonce son départ du Parti socialiste

Il a expliqué avoir pris sa décision en réaction aux propos du numéro 1 du PS, Rachid Temal, qui avait estimé qu'il n'y avait "aucun socialiste au gouvernement".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors d'une conférence de presse avec son homologue russe à Moscou, le 27 février 2018. (KIRILL KALLINIKOV / AFP)

Il était membre depuis quarante-quatre ans. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé, jeudi 8 mars sur CNews, qu'il quittait le Parti socialiste, avec "beaucoup d'émotion, (...) beaucoup de fierté mais aussi de déception". Une réaction à des propos du coordinateur national du PS, Rachid Temal, qui avait expliqué il n'y avait "aucun socialiste au gouvernement".

"J'en prends acte, c'est-à-dire que je me retire du Parti socialiste", a expliqué Jean-Yves Le Drian, à quelques jours de l'élection d'un nouveau premier secrétaire.

Ministre de la Défense sous le mandat de François Hollande après avoir notamment présidé la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian avait choisi de rester au gouvernement à l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron, rejoignant le quai d'Orsay.

"Aucun membre du gouvernement ne pourra voter au prochain congrès", avait assuré Rachid Témal, numéro 1 du PS par intérim, le 9 février sur Public Sénat. Plusieurs d'entre eux sont pourtant des transfuges du parti et n'ont pas annoncé l'avoir quitté, tel le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Parti socialiste

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.