Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, annonce son départ du Parti socialiste

Il a expliqué avoir pris sa décision en réaction aux propos du numéro 1 du PS, Rachid Temal, qui avait estimé qu'il n'y avait "aucun socialiste au gouvernement".

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors d\'une conférence de presse avec son homologue russe à Moscou, le 27 février 2018.
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors d'une conférence de presse avec son homologue russe à Moscou, le 27 février 2018. (KIRILL KALLINIKOV / AFP)

Il était membre depuis quarante-quatre ans. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé, jeudi 8 mars sur CNews, qu'il quittait le Parti socialiste, avec "beaucoup d'émotion, (...) beaucoup de fierté mais aussi de déception". Une réaction à des propos du coordinateur national du PS, Rachid Temal, qui avait expliqué il n'y avait "aucun socialiste au gouvernement".

"J'en prends acte, c'est-à-dire que je me retire du Parti socialiste", a expliqué Jean-Yves Le Drian, à quelques jours de l'élection d'un nouveau premier secrétaire.

Ministre de la Défense sous le mandat de François Hollande après avoir notamment présidé la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian avait choisi de rester au gouvernement à l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron, rejoignant le quai d'Orsay.

"Aucun membre du gouvernement ne pourra voter au prochain congrès", avait assuré Rachid Témal, numéro 1 du PS par intérim, le 9 février sur Public Sénat. Plusieurs d'entre eux sont pourtant des transfuges du parti et n'ont pas annoncé l'avoir quitté, tel le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.