Cet article date de plus de neuf ans.

PS : le nouveau député Olivier Faure succédera-t-il à Martine Aubry ? Match dit oui, l'intéressé dit non

Paris Match l'écrit dans son édition du mercredi 11 juillet, la succession de Martine Aubry au poste de premier secrétaire du PS sera assurée par Olivier Faure. Cependant, le nouveau député PS de Seine-et-Marne et proche de Jean-Marc Ayrault dément.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Olivier Faure (PS) appelle les électeurs à la mobilisation dans le RER D (DR)

Paris Match l'écrit dans son édition du mercredi 11 juillet, la succession de Martine Aubry au poste de premier secrétaire du PS sera assurée par Olivier Faure. Cependant, le nouveau député PS de Seine-et-Marne et proche de Jean-Marc Ayrault dément.

Olivier Faure succèdera-t-il à Martine Aubry à la tête du PS lors de son prochain congrès en octobre ? C'est ce que croit pouvoir écrire Paris Match dans son édition du mercredi 11 juilet.

Ancien secrétaire général du groupe PS de l'Assemblée nationale, proche du Premier ministre et nouveau député de Seine-et-Marne, M. Faure indique toutefois au Point.fr qu'aucun dirigeant du parti ne l'a contacté dans ce sens.

"Si j'étais le candidat de Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault, ils me l'auraient dit. Je n'ignore pas que la rumeur existe mais nous n'en avons jamais parlé", dit-il.

Le choix de M. Faure, 43 ans, marquerait un saut générationnel.

Une alliance tactique Aubry-Ayrault

L'actuelle première secrétaire du PS et le Premier ministre ont scellé une alliance tactique, mardi, en décidant de signer une "contribution" commune en vue du congrès du PS.

Ils ont souhaité que ce texte soit soutenu "de façon exclusive" par les dirigeants du parti comme par les ministres, de façon à éviter une nouvelle "guerre des chefs" au PS, au risque de mécontenter l'aile gauche du parti.

Une "contribution" est un texte d'intention qui constitue la première phase de la préparation du congrès. Les différentes sensibilités ont jusqu'au 18 juillet, date du prochain conseil national, pour déposer la leur.

Mme Aubry, qui avait annoncé son intention de passer la main à l'automne, reste floue depuis quelques semaines sur ses intentions. Certains responsables socialistes estiment qu'elle pourrait changer d'avis et briguer sa propre succession.

Préparer la suite pour le rassemblement

Dans Libération, daté de mercredi, la première secrétaire laisse toutefois entendre que son alliance avec M. Ayrault ne vise qu'à laisser un parti en ordre de marche.

"Je prépare la suite pour que nous soyons rassemblés et que nous continuions à travailler pour réussir le changement", dit-elle.

Son bras droit, le ministre de la Ville, François Lamy, assure au quotidien qu'il n'y a aucune raison pour que Mme Aubry reste à la tête du PS "si toutes les conditions sont remplies".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.