Cet article date de plus de cinq ans.

Primaire à droite : Nicolas Sarkozy tente une campagne à la Chirac

Nicolas Sarkozy n’est toujours pas officiellement candidat à la primaire des Républicains, mais il a entamé ce vendredi un tour de France qu’il souhaite non médiatisé et modeste. Comme Chirac en 1995.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Nicolas Sarkozy, le 9 janvier 2016. © MaxPPP)

C'est une campagne qui ne porte pas encore son nom. Nicolas Sarkozy a entamé aujourd'hui une série de déplacements en province. Des déplacements qui se veulent sans micro ni caméra, en immersion. Mais le lieu a fuité. C'était en Eure-et-Loir. Le candidat encore non déclaré à la primaire pour 2017 tente ainsi de renouer le lien avec les Français.

Nixolas Sarkozy s'inspire de celui qu'il a tant combattu. C'est une stratégie à la Chirac pour Nicolas Sarkozy. Son modèle : la campagne présidentielle de 1995.

Des déplacements sans médias en théorie, car il est difficile pour un ancien Président de garder les destinations secrètes. Des préfets prévenus, des proches qui ont souvent la langue bien pendue... Eviter quelques micros et caméras, c'est peine perdue 

L'objectif reste de retisser un lien avec les Français en misant sur le dialogue direct, sans interférence médiatique. C'est ce que font déjà Alain Juppé et François Fillon depuis de longs mois.

Mais la tâche s'annonce plus ardue pour l'ancien chef de l'Etat, sous cloche depuis 2007. Quand il était président, les déplacements étaient très sécurisés, très organisés aussi, des "visites Potemkine", disaient les mauvaises langues.

Depuis qu'il est officiellement revenu en politique, il a surtout battu les estrades pour les départementales, puis les régionales. Réunion avec les élus, passage en loge, discours devant un public conquis... Pas vraiment de quoi être confronté à son propre bilan.

L’ex-président n’a toujours pas fait l’inventaire de son quinquennat ni compris l'anti-sarkozysme. Un gros caillou sur le chemin de l'Elysée.

A LIRE AUSSI ►►► Régionales : Nicolas Sarkozy privé de meetings par ses candidats

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.