Cet article date de plus de dix ans.

Pour l'ex-premier ministre PS, "il y a encore du travail à faire" à propos du projet socialiste pour la présidentielle

"Notamment pour incorporer mieux les exigences actuelles de l'écologie", explique Michel Rocard dans Le Parisien. Les socialistes sont "écolocompatibles" mais pas "écolos complets", ajoute-t-il.D'une manière générale, il se dit "plutôt content" du texte.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Michel Rocard (AFP/MARTIN BUREAU)

"Notamment pour incorporer mieux les exigences actuelles de l'écologie", explique Michel Rocard dans Le Parisien. Les socialistes sont "écolocompatibles" mais pas "écolos complets", ajoute-t-il.

D'une manière générale, il se dit "plutôt content" du texte.

"Ce projet me paraît d'intention raisonnable et a un souci de faisabilité. Cela veut dire que le PS a maintenant une majorité qui pense en termes de gouvernement possible, et pas une majorité purement oppositionnelle et contestataire", explique ce social-démocrate affiché, souvent très critique ces dernières années vis-à-vis de son parti . D'une manière générale, assure-t-il, "ce qu'il faut pour la gauche en 2012, c'est un bon chirurgien du coeur pour la finance". En clair, un DSK ?

Interrogé sur la , l'ex-premier ministre affirme que "si l'alternative est le tout-charbon ou le tout-pétrole, alors tout le monde court un grand danger avec l'accélération du réchauffement climatique". "La peur du nucléaire ne doit pas faire oublier qu'il existe quand même des pays sans accident nucléaire", tient-il à préciser.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.