Plusieurs anciens ministres de gouvernements de droite annoncent voter François Hollande

Plusieurs ex-ministres de gouvernements chiraquiens ont annoncé qu'ils voteraient pour François Hollande dès le premier tour de la présidentielle. Dans la soirée, Fadela Amara, ancienne secrétaire d'État et symbole de l'ouverture voulue par Nicolas Sarkozy au début de son quinquennat, a également annoncé qu'elle voterait pour le candidat socialiste.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Les communiqués, les interviews et les messages sur Twitter
se sont succédés tout au long de la journée. Des messages d'anciens ministres
ou secrétaires d'État de gouvernements de droite venus expliquer qu'ils
voteraient pour François Hollande, ou contre Nicolas Sarkozy au premier tour de
la présidentielle.

Parmi eux, Azouz Begag, ancien ministre de Dominique de
Villepin, Corinne Lepage, ministre de l'Environnement du gouvernement Juppé. Mais
aussi Jean-Jacques Aillagon (le mois dernier) et Brigitte Girardin. Cette dernière, ex-ministre
de l'Outre-mer et proche de Dominique de Villepin a expliqué :

"Souhaitant mettre
fin à une politique qui, pendant cinq ans, a affaibli notre pays, a divisé les
Français (...) mon vote personnel se portera sur François Hollande dès le premier
tour, sans qu'il s'agisse d'un quelconque ralliement au candidat socialiste".

Autre annonce, celle de Fadela Amara qui a
expliqué qu'elle votera pour le candidat socialiste à l'élection
présidentielle. Symbole de la politique d'ouverture à gauche de Nicolas
Sarkozy, Fadela Amara s'est justifiée dans une interview sur Libération.fr  : "Je vais voter pour
François Hollande. D'abord c'est quelqu'un que je connais bien, qui est, on
peut le dire, un ami."

La
fondatrice de l'association Ni Putes ni soumise  ne tarit pas d'éloges
pour le candidat socialiste. Qui a "beaucoup d'humour" et qui est "un
humaniste"
.  Fadela Amara précise son choix : "Compte tenu de la crise
et des difficultés que nous traversons, on a besoin justement à la tête de
notre pays d'un homme capable de cette humanité, non seulement de l'incarner
mais aussi de la transmettre et de transmettre cette dynamique au service de
notre pays."