Cet article date de plus de dix ans.

Plan anti-déficit: "l'aveu de l'un des plus graves échecs du mandat Sarkozy"

Marine Le Pen est restée discrète après l'annonce du plan anti-déficit du gouvernement. La candidate du FN a publié un communiqué sur son site internet. Elle affirme que l'état de la dette française est l'un des plus graves échecs du mandat Sarkozy.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Pour Marine Le Pen, ce sont une nouvelle fois les classes moyennes qui sont les plus touchées. (Afp)

Marine Le Pen est restée discrète après l'annonce du plan anti-déficit du gouvernement. La candidate du FN a publié un communiqué sur son site internet. Elle affirme que l'état de la dette française est l'un des plus graves échecs du mandat Sarkozy.

Pour Marine Le Pen "ce plan d'austérité de la dette fait payer aux français sa gestion calamiteuse de la crise". Dans un communiqué sur son site internet, la candidate à la présidentielle estime que "Les mesures d'austérité annoncées […] sont l'aveu de l'un des plus graves échecs du mandat Sarkozy, l'explosion de la dette."

Selon Marine Le Pen, "depuis 2007, la dette publique de la France a déjà augmenté de près de 500 milliards d'euros. Avec Nicolas Sarkozy il n'y a pas de règle d'or, mais des années de plomb, celles de la sous-croissance et de la dette."

Principales victimes de ces mesures de rigueur selon elle : les classes moyennes.
"Dans la précipitation, pour complaire aux marchés, le gouvernement annonce des mesures qui accableront les Français à qui on ne cesse déjà de demander des sacrifices: les classes moyennes. La hausse des prix de certains produits de grande consommation est particulièrement mal venue."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.