Cet article date de plus de huit ans.

Peinture, accordéon, saxophone... les passions cachées des chefs d'Etat

Alors que George W. Bush va exposer une partie de ses toiles dans son Etat du Texas en avril prochain, francetv info dévoile les passions secrètes des grands de ce monde.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Lors de l'émission "Tonight Show", l'animateur Jay Leno a reçu, le 20 novembre 2013, son portrait peint par l'ancien président des Etats-Unis. (CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE / FRANCETV INFO)

Les chefs d'Etat ont eux aussi leurs jardins secrets et leurs passions. Alors que George W. Bush va exposer une partie de ses toiles dans son Etat du Texas en avril prochain, francetv info revient sur les talents cachés de certains grands dirigeants.

Peindre ses chats et ses chiens pour George W. Bush

Pour occuper sa retraite, George W. Bush s'est inspiré de Winston Churchill. Comme l'ancien Premier ministre britannque, il s'est pris de passion pour la peinture. Son inspiration, l'ex président des Etats-Unis la trouve en contemplant ses chiens et ses chats.

George W. Bush devant les tableaux de ses chiens, lors d'un reportage de la chaîne américaine Fox News. (CAPTURE D'ÉCRAN/FOX NEWS)

George W. Bush va exposer une partie de ses toiles dans son Etat du Texas en avril prochain. Plus d'une vingtaine de tableaux au total seront présentés au sein de sa Bibliothèque présidentielle à Dallas, dans le cadre d'une exposition intitulée "L'art du leadership : la diplomatie personnelle d'un président".

Le saxophone pour Bill Clinton

Bill Clinton a toujours aimé la musique et notamment le saxophone. Bon joueur, il a même envisagé devenir musicien professionnel. Alors qu’il est au lycée, il fait partie d'une délégation d’élèves sélectionnés pour leur mérite et il est invité à la Maison Blanche. A la retraite lui aussi, il ne rechigne pas à jouer un petit morceau de jazz lorsqu'on lui tend un saxophone, comme lors du 40e anniversaire du festival de jazz de Newport en 2007.

L'accordéon pour Valéry Giscard d'Estaing

Nos présidents français ne sont pas en reste. Valéry Giscard d'Estaing sait par exemple jouer de l'accordéon. En 1970, dans les jardins de sa mairie de Chamalières (Puy-de-Dôme), celui qui deviendra président de la République en fait la démonstration en jouant quelques notes à Danielle Gilbert. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.