Cet article date de plus de huit ans.

Patrick Balkany a porté plainte contre un site le présentant comme un "député inutile"

Le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) Patrick Balkany a porté plainte mercredi 6 juin pour diffamation contre le site Voteinutile.fr. L’auteur de ce dernier a indiqué qu’il "assumait" son site, assurant s’être basé sur des faits.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Patrick Balkany au siège de l'UMP à Paris en janvier 2012 (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) Patrick Balkany a porté plainte mercredi 6 juin pour diffamation contre le site Voteinutile.fr. L'auteur de ce dernier a indiqué qu'il "assumait" son site, assurant s'être basé sur des faits.

Un bonnet d'âne, des propos repris ironiquement et un site Internet qui le présente comme un député "inutile". Patrick Balkany a de quoi être en colère. Le député et maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a porté plainte mercredi contre le site Voteinutile.fr pour diffamation.

D'après le directeur de cabinet de M. Balkany, Nicolas Gigon, "tout ce qu'exprime" ce site est diffamant, et notamment "le bonnet d'âne" dont est affublé le député-maire.

"Est-il vraiment député UMP des Hauts-de-Seine ?", s'interroge Voteinutile.fr à propos de Patrick Balkany.

Absentéisme parlementaire

Le site reprend des propos tenus en 2009 par le maire de Levallois-Perret à l'Assemblée : "Monsieur le président, madame la ministre, mes chers collègues, nous débutons aujourd'hui l'examen d'un texte d'une importance capitale, la preuve : je suis là !".

Surtout, Voteinutile.fr se sert des statistiques établies par le site NosDeputes.fr pour critiquer le bilan de l'activité parlementaire du député des Hauts-de-Seine.

Selon ce dernier site, Patrick Balkany est le député le moins assidu en terme de présence en commission sur les 577 que compte l'Assemblée nationale. Sur la base de ce classement, Voteinutile.fr présente Patrick Balkany comme "lauréat du député le plus sanctionnable pour absentéisme".

L'auteur assume

Interrogé sur le contenu, Vincent, l'auteur du site, a indiqué qu'il l'"assumait", expliquant en substance que rien de ce qui y était écrit n'était, selon lui, diffamant mais factuel.

Il a par ailleurs été mis en demeure par son hébergeur, Gandi, de "prendre promptement et sans délai, toutes mesures utiles afin de satisfaire pleinement aux demandes du plaignant", Patrick Balkany, dans un courrier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.