Cet article date de plus de neuf ans.

"Pas de bataille de chefs" à l'UMP dit Christian Jacob

Après les critiques et tensions qui ont émaillé l'université du parti majoritaire ce week-end à Marseille, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale refuse toute comparaison avec le PS.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christian Jacob, patron des députés UMP (RTL)

Après les critiques et tensions qui ont émaillé l'université du parti majoritaire ce week-end à Marseille, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale refuse toute comparaison avec le PS.

Le parti présidentiel cherchait à rééditer le lancement à Marseille en 2006 de la campagne victorieuse de Nicolas Sarkozy. Ce campus marseillais se voulait aussi le "contrepoint" du spectacle de "division" du PS à La Rochelle. Un grand raout finalement perturbé de bout en bout, notamment par les coups de colère de deux figures de l'UMP : Patrick Devedjian et Jean-Pierre Raffarin.

"Il n'y a pas de querelles d'ego, il n'y a pas de batailles de chefs", a démenti Christian Jacob ce matin sur RTL. "Il y a des débats de fond sur un certain nombre de sujets où on a des différences mais on en discute : un parti politique moderne ça sert à ça aussi".

Interrogé par Jean-Michel Apathie, le patron des députés UMP est revenu sur le différend qui a opposé Jean-Pierre Raffarin à Nicolas Sarkozy à propos du relèvement du taux de la TVA sur les billets d'entrée dans les parcs à thème.

Voir la video

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.