Cet article date de plus de dix ans.

Pas d'augmentation de la TVA sur les parcs à thème, selon Raffarin

Jean-Pierre Raffarin a annoncé samedi, lors de son arrivée à l'université d'été de l'UMP à Marseille, que Nicolas Sarkozy avait décidé de retirer le projet d'augmentation de la TVA sur les parcs à thème.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Ce matin à Marseille, Jean-Pierre Raffarin assure "ne pas être en colère". (France Télévisions)

Jean-Pierre Raffarin a annoncé samedi, lors de son arrivée à l'université d'été de l'UMP à Marseille, que Nicolas Sarkozy avait décidé de retirer le projet d'augmentation de la TVA sur les parcs à thème.

"Le président me l'a confirmé hier soir", a précisé l'ancien Premier ministre à des journalistes en faisant allusion à la conversation téléphonique "approfondie" qu'il a eue vendredi avec le chef de l'Etat après sa demande de "clarification".

Accueilli à son arrivée au Campus UMP par le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, M.Raffarin a assuré ne pas être "en colère" et qu'il participerait de nouveau aux petits-déjeuners hebdomadaires à l'Elysée autour du chef de l'Etat "quand le processus de clarification sera achevé".

"Je voulais vous donner une information: je ne suis pas en colère. Je suis venu participer, dans l'unité, à la fête de l'UMP. Je suis là par amitié pour le secrétaire général en qui j'ai confiance et qui pour ma famille politique, est un bon rassembleur", a lancé le sénateur de la Vienne. "Dans les incidents récents, je n'ai pas été l'agresseur. J'ai eu une conversation approfondie hier avec le président de la République (...). Je pense que cette conversation répond à ma demande de clarification. Cette clarification est en marche, elle va s'organiser dans des prochaines étapes", a-t-il ajouté.

Les relations entre Jean-Pierre Raffarin et le président Sarkozy s'étaient tendues après que le premier avait dénoncé le relèvement de la TVA sur les parcs à thème - retoqué mercredi par la commission des Finances de l'Assemblée nationale -, le qualifiant d'"erreur sociale" car ces parcs "sont des vacances pour des gens qui ne partent pas forcément en vacances". Lors du petit-déjeuner de la majorité de jeudi, Nicolas Sarkozy s'en était pris au premier vice-président du Conseil national de l'UMP en l'accusant, en son absence, "d'irresponsabilité" dans ses critiques sur le relèvement à 19,6% de la TVA sur les billets d'entrée des parcs à thème. L'ex-Premier ministre avait demandé dès le lendemain sur son blog une "clarification" sur les attaques "brutales" du chef de l'Etat, et dans cette attente, annoncé sa "mise en congé" du petit-déjeuner hebdomadaire de la majorité.

M. Raffarin a encore indiqué être venu présider le Conseil national (Parlement de l'UMP) "parce que mon combat en politique, c'est le respect". "C'est là où on débat plus qu'on s'injurie, c'est là où on s'écoute, c'est là où chacun peut s'exprimer dans la famille. C'est le lieu du libre débat", a-t-il asséné. Et de se demander par quoi la hausse de la TVA sur les parcs à thème sera-t-elle remplacée: "Il faut interroger le gouvernement. Le plan Fillon est entre les mains du Premier ministre, il aura l'occasion de s'exprimer sur le sujet".

Depuis la publication de son mouvement d'humeur, l'ancien premier ministre a provoqué des remous au sein du parti présidentiel. Mais ce matin à Marseille, le vice-président du conseil national de l'UMP a bien été accueilli avec enthousiasme par les militants.

Vidéo de l'arrivée de Jean-Pierre Raffarin à l'université d'été de l'UMP à Marseille

Voir la video

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.