Vidéo Impôt mondial minimum sur les sociétés : "On a besoin de mettre à contribution ces grosses multinationales", selon Ian Brossat

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le porte-parole du PCF encourage la France à "être pionnière sur la question de l’optimisation fiscale".

Alors qu’un G7 Finances s’est ouvert vendredi à Londres pour discuter la mise en place d'une taxation des plus grandes multinationales, dont les géants du numérique, Ian Brossat, adjoint communiste à la mairie de Paris et porte-parole du PCF, insiste sur la nécessité de les "mettre à contribution", samedi 5 juin 2021 sur franceinfo.

"Le bons sens est communiste"

"Je ne pense pas que le G7 soit communiste, mais le bon sens est communiste. Dans une société où les inégalités et où les injustices croissent à ce point là, tout le monde voit bien qu'on a besoin de partage, parce qu'on ne peut pas accepter qu'on ait une infime minorité de gens, de grosses multinationales, qui s'enrichissent considérablement alors que dans le même temps, autant de gens souffrent le martyr."

L’adjoint au logement de la mairie de Paris salue le regain d'intérêt de l'administration américaine sur la question depuis l'arrivée au pouvoir de Joe Biden : "Comme quoi, l'espoir n'est pas interdit".

"Ça montre en tout cas que ces idées de justice sociale progressent dans notre société, au point que même les Américains finissent par y être sensibles."

Ian Brossat, porte-parole du PCF

à franceinfo

Ian Brossat considère néanmoins que la France doit être pionnière sur la question de l’optimisation fiscale : "Il faut que la France montre l'exemple. Je suis directeur de campagne de Fabien Roussel pour l'élection présidentielle. Fabien Roussel est l'un des députés qui s’est le plus battu contre l'évasion fiscale parce qu'effectivement, on ne peut pas accepter d'avoir des petites boîtes françaises qui payent leur impôt rubis sur l'ongle et dans le même temps, de grosses multinationales qui se débrouillent, elles, pour ne jamais payer d'impôts. C'est une forme de distorsion de concurrence qui n'est pas acceptable."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Parti communiste français

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.