Cet article date de plus de neuf ans.

Olivier Besancenot l'a dit dans un courrier aux militants du NPA: il ne sera pas candidat à la présidentielle de 2012

Le leader du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) avait représenté la Ligue communiste révolutionnaire à la présidentielle en 2002 et 2007.Dans ce courrier dont l'AFP a obtenu copie jeudi, le facteur de Neuilly assure: "Je ne serai pas le candidat du Nouveau parti anticapitaliste" en 2012. Il s'agit d'une décision politique que j'assume".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Olivier Besancenot, à Onnaing, le 8 avril 2011. (AFP/PHILIPPE HUGUEN)

Le leader du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) avait représenté la Ligue communiste révolutionnaire à la présidentielle en 2002 et 2007.

Dans ce courrier dont l'AFP a obtenu copie jeudi, le facteur de Neuilly assure: "Je ne serai pas le candidat du Nouveau parti anticapitaliste" en 2012. Il s'agit d'une décision politique que j'assume".

"Si je souhaite aujourd'hui passer le relais à un(e) de nos camarades, je ne renonce pas à m'impliquer, bien au contraire, dans tous nos combats. Je revendique plutôt la possibilité, pour le NPA, de se lancer sur de nouvelles bases, conformes au projet d'émancipation qui, plus que jamais, m'anime", a poursuivi Olivier Besancenot.

Fin mars, Myriam Martin et Christine Poupin avaient été intronisées nouvelles porte-parole du NPA en remplacement de M.Besancenot, qui a affirmé quitter avec "plaisir" ce poste pour "s'impliquer" davantage sur l'international.

Mais la direction du parti poussait M. Besancenot à se présenter quand même à la présidentielle. En 2002, il avait obtenu 4,25% des voix et en 2007, 4,08%.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.