Cet article date de plus de huit ans.

Sept Français sur dix prévoient un retour de Nicolas Sarkozy en 2017

Ils ne sont pourtant que trois sur cinq à souhaiter que l'ancien président se présente une nouvelle fois. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Sarkozy, ancien prséident de la République, s'adonne au jogging, le 5 juillet 2013 dans le bois de Boulogne à Paris.  (MIGUEL MEDINA / AFP)

Le rejet de ses comptes de campagne par le Conseil constitutionnel a permis à Nicolas Sarkozy de revenir sur le devant de la scène politique. Et les Français ne s'y trompent pas. Selon un sondage Ifop publié dans le Journal du dimanche dimanche 7 juillet, sept personnes sur dix pensent que l'ex-président de la République sera à nouveau candidat en 2017.

Ce chiffre est passé de 61% à 70 en l'espace d'une semaine. Les sympathisants UMP sont les plus convaincus du retour de l'ancien président (80%), mais les militants de gauche affichent la plus grande progression (+14 points en une semaine, 66%). 

Trois Français sur cinq ne veut pas qu'il se représente

Les résultats ne sont pas les mêmes lorsqu'on interroge les Français sur leurs souhaits. Selon l'enquête du JDD, réalisée après que l'ex-président a annoncé qu'il allait se "mobiliser" contre la décision des Sages, trois Français sur cinq (59%) ne souhaitent pas que Nicolas Sarkozy se représente en 2017. Un chiffre stable par rapport à un précédent sondage mené fin juin. 

Dans le détail, 82% des sympathisants UMP souhaitent qu'il soit une nouvelle fois candidat, alors que les sympathisants de gauche sont aussi nombreux (81%) à souhaiter le contraire. Pour Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop, cité par l'hebdomadaire, "il faut voir dans ce résultat les limites d'une stratégie d'un retour anticipé. Pour l'instant, la personnalité de Nicolas Sarkozy reste hyper clivante, à gauche et un peu au centre".

Sondage réalisé par téléphone du 5 au 6 juillet auprès d'un échantillon de 1 005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nicolas Sarkozy

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.