"Les yeux dans les yeux", l’expression polémique ?

Une semaine après une nouvelle plainte à caractère sexuel, Gérald Darmanin s’est exprimé dans les médias ce lundi. Il a repris l’expression "les yeux dans les yeux", souvent utilisée dans la classe politique.

"Les yeux dans les yeux"… Une expression utilisée par Jérôme Cahuzac pour s’expliquer en 2013 à propos de ses comptes en Suisse ? En réalité, il s’agissait du journaliste qui avait employé ces termes lorsqu’il l’interviewait. Mais dans le passé, cette expression a été utilisée de nombreuses fois. Ce lundi, c’est le ministre de l'Action et des Comptes publics qui l’a à son tour employé, alors reçu par Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV. Il s’exprimait sur les plaintes de deux femmes concernant des agressions sexuelles. "Je vais vous dire quelque chose les yeux dans les yeux, Monsieur Bourdin, dans le monde que nous vivons, il faut savoir se tenir droit et faire son travail".

Fillon et Mitterrand

Il y a un an, c’est François Fillon qui disait la même chose alors en pleine défense dans le "Penelope Gate". Avant lui, Nicolas Sarkzoy l’avait reprise lorsqu’il était invité d’une émission de France 2 avec Léa Salamé. Des propos jugés sexistes à l’époque. Mais surtout, on se souvient de la passe d’armes ne 1988 qui avait opposé François Mitterrand à Jacques Chirac. Le futur président avait répondu : "Les yeux dans les yeux, je conteste".

Le JT
Les autres sujets du JT
Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics au palais de l\'Elysée à Paris, le 3 janvier 2018.
Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics au palais de l'Elysée à Paris, le 3 janvier 2018. (AFP)