Cet article date de plus de dix ans.

Nicolas Sarkozy contre l'idée "d'un gouvernement monocolore"

Invité du Grand Journal de Canal+, Nicolas Sarkozy a confié vouloir, s’il est réélu, poursuivre sa politique d’ouverture vers des personnalités d’opposition et souhaite se consacrer "aux réformes essentielles".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Sarkozy, sur le plateau du Grand journal. (LIONEL BONAVENTURE / POOL / AFP)

Invité du Grand Journal de Canal+, Nicolas Sarkozy a confié vouloir, s'il est réélu, poursuivre sa politique d'ouverture vers des personnalités d'opposition et souhaite se consacrer "aux réformes essentielles".

Finie l'hyper-présidence ? Face à ce reproche récurrent de son quinquennat, Nicolas Sarkozy a assuré, mardi 10 avril sur le plateau du Grand journal de Canal+, qu'il donnerait plus de responsabilités à son gouvernement s'il est réélu.

Lâcher du lest lui permettrait ainsi de se concentrer personnellement sur les réformes essentielles comme celles du marché de l'emploi et de l'éducation nationale.

"Plus grande présence quotidienne" du gouvernement

"Si j'ai un deuxième quinquennat, sans doute que je me consacrerai plus aux réformes essentielles, éducation nationale, marché de l'emploi, initiatives en matière internationale et sans doute que le gouvernement et le Premier ministre devront exercer dans la diversité de leur composition une plus grande présence quotidienne", a déclaré le président, candidat de l'UMP.

De surcroit, Nicolas Sarkozy a réitéré sa volonté de poursuivre une politique d'ouverture vers des personnalités de l'opposition. Un devoir, selon lui. Interrogé à ce sujet, le président-candidat a indiqué qu'il n'était "pas sain pour un président de la République quand il vient d'être élu que de constituer un gouvernement monocolore".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.