Cet article date de plus de neuf ans.

Nicolas Sarkozy a reçu le Premier ministre, François Fillon, et le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé

Le chef de l'Etat a reçu vendredi les deux hommes à l'Elysée, à son retour de Fribourg, où il venait de participer au 13e conseil des ministres franco-allemand, avec la chancelière et à la veille du conseil national du parti majoritaire.L'UMP réunit samedi, porte de Versailles, son conseil national qui compte environ 1.300 élus.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-François Copé lors du point presse à l'issue du bureau politique hebdomadaire de l'UMP, le 24 novembre 2010 (AFP - Jacques Demarthon)

Le chef de l'Etat a reçu vendredi les deux hommes à l'Elysée, à son retour de Fribourg, où il venait de participer au 13e conseil des ministres franco-allemand, avec la chancelière et à la veille du conseil national du parti majoritaire.

L'UMP réunit samedi, porte de Versailles, son conseil national qui compte environ 1.300 élus.

C'est le premier conseil national réuni par Jean-François Copé depuis qu'il est devenu le secrétaire général du parti, en novembre.

Le nouveau patron de l'UMP avait indiqué un peu plus tôt à l'AFP qu'il avait rendu dans la journée une "visite de courtoisie" à l'ancien président Jacques Chirac, confirmant ainsi une information du Figaro.

Au cours de ce conseil national, Jean-François Copé devrait défendre l'idée d'un "management participatif" au sein de sa formation. Il souhaite que toutes les "sensibilités" soient "totalement impliquées dans les responsabilités" (fédérations, projet politique, investitures électorales).

Au lendemain du remaniement, le nouveau secrétaire général avait dans un premier geste d'apaisement choisi de s'entourer de deux adjoints recrutés parmi les déçus: le centriste Marc-Philippe Daubresse et le libéral Hervé Novelli.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.