VIDEO. "La filière nucléaire nous emmène dans une dérive", juge Nicolas Hulot

Le ministre de la Transition écologique, invité jeudi de franceinfo, a engagé le groupe EDF à accélérer sa transition énergétique. 

RADIO FRANCE / FRANCE INFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

EDF doit faire face à un endettement important. "Une des raisons pour lesquelles EDF se retrouve en difficulté, c’est que, notamment, la filière nucléaire nous emmène dans une dérive", a estimé Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, invité jeudi 21 juin sur franceinfo

Une "opportunité" vers les énergies d'avenir

"Comme dans beaucoup de domaines, il faut raison garder, sortir des dogmatismes. On a un objectif qui va être, déjà, de réduire la part du nucléaire, a déclaré le ministre. L’avenir d’EDF et l’avenir notamment économique est d’abord et principalement dans l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables." "Qu’EDF, et je pense que maintenant c'est son souhait, ne manque pas l’opportunité de la transition énergétique, ce sont les énergies d'avenir", a-t-il souhaité. 

Nicolas Hulot a dit espérer "pouvoir co-construire cette transition énergétique non pas contre, mais avec EDF". Il a précisé avoir demandé à Jean-Bernard Lévy, le PDG d'EDF, de prendre sa part dans la transition énergétique. "Il y a une révolution, le monde va changer, on va aller vers l'autoconsommation parce qu'on va produire notre énergie dans notre territoire, a-t-il expliqué. Ne manquez pas cette marche parce que d'autres opérateurs sont en train de se préparer. À l'étranger, on a compris où était l'avenir énergétique."

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, invité de franceinfo le 21 juin 2018. 
Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, invité de franceinfo le 21 juin 2018.  (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)