Présidentielle : la stratégie de Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas Dupont-Aignan était en meeting à Lyon samedi 8 avril. Une équipe de France 2 était sur place.

France 2

Nicolas Dupont-Aignan avance dans la campagne avec une certitude : tout va se jouer dans les 15 derniers jours. Et il s'adresse directement aux électeurs de droite, et à ceux qui hésitent. Il dénonce un vote soi-disant utile selon lui. "Le vote utile, il est utile pour qui ? Il est utile pour eux, il n'est pas utile pour nous. Il est utile pour leurs avantages, pour leur corruption, pour leurs petites histoires, il n'est pas utile pour les Français", a-t-il fustigé lors de son meeting à Lyon.

Un recours à François Fillon ?

Peu importe les sondages qui le créditent d'un peu moins de 4% des voix, Nicolas Dupont-Aignan a quitté l'UMP il y a 10 ans et se voit aujourd'hui en recours du candidat des Républicains. C'est la deuxième fois que le candidat souverainiste, anti-européen, se présente à l'élection présidentielle. En 2012, il avait recueilli 640 000 voix, soit moins de 2% des suffrages.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Dupont-Aignan, le 22 mars 2017, à la Maison de la Radio, à Paris, devant les élus de l\'Association des maires de France
Nicolas Dupont-Aignan, le 22 mars 2017, à la Maison de la Radio, à Paris, devant les élus de l'Association des maires de France (BERTRAND GUAY / AFP)