Nicolas Dupont-Aignan : les migrants peuvent être "de dangereux djihadistes"

Le leader du parti de droite Debout la France s'est rendu à la frontière entre la Grèce et la Turquie pour constater l'afflux de migrants. D'après lui, parmi eux, il peut y avoir des djihadistes de Daech, gagnant l'Europe par cette voix. Il réclame toujours la fermeture des frontières.

(Nicolas Dupont-Aignan craitn que des djihadistes de Daesh fassent partie du flux de migrants qui gagne l'Europe depuis la Turquie © MAXPPP)

"Très surpris " : voilà le constat de Nicolas Dupont-Aignan, après avoir assisté à l'arrivée de migrants en Grèce. Ce qui surprend le député de l'Essonne et leader de Debout la République, c'est dit-il le profil des migrants : "J'ai été très surpris de ce que j'ai vu, j'ai vu des bateaux où il n'y avait pas des familles, il y avait des jeunes hommes avec des smartphones, de l'argent, qui viennent souvent de la zone de Daech, donc on ne sait pas si ce ne sont pas de dangereux djihadistes dissimulés ."

"On n'imagine pas la vague migratoire colossale qui est en train de submerger l'Europe. Si on continue à ne pas contrôler nos frontières nationales, il suffit, entre la Turquie et la Grèce, de franchir deux kilomètres pour accéder à l'ensemble des vingt-huit pays de l'Union Européenne. Ca veut dire que c'est ingérable, c'est un appel d'air considérable ."

"Il faut arrêter la naïveté européenne"

Interrogé sur France Info quant à savoir s'il fait l'amalgame entre les migrants qui fuient la misère ou la guerre, et les djihadistes de Daech, Nicolas Dupont-Aignan, répond : "Si vous laissez entrer, comme c'est le cas aujourd'hui, des personnes dont vous ne savez rien, dont vous ne connaissez pas le plan de travail, je peux vous dire que nous aurons de sérieux ennuis. Il faut arrêter la naïveté occidentale et la naïveté européenne. Je crois que l'on n'imagine pas ce qui est en train de se produire ."

Nicolas Dupont-Aignan réclame toujours la suspension immédiate de l'espace Schengen et le contrôle des frontières.

"On ne sait pas si les migrants ne sont pas de dangereux djihadistes dissimulés" - Nicolas Dupont-Aignan avec Julien Moch
--'--
--'--

En juin dernier, Nicolas Dupont-Aignan avait déjà affirmé qu'"un million de migrants traversaient chaque année la Méditerrannée ". Dans le Vrai du faux, France Info avait décrypté cette affirmation, qui s'était révélée fausse.