Affaires politico-financières : Nathalie Arthaud dénonce "l'arrogance et les mensonges" de la "classe dirigeante"

Après les affaires qui ont marqué la campagne présidentielle, Nathalie Arthaud, candidate de Lutte Ouvrière à la présidentielle,a vivement critiqué la classe politique française à l'occasion de l'audition des candidats par l'Association des maires de France mercredi.

Nathalie Arthaud à l\'audition des candidats à la présidentielle par l\'Association des maires de France mercredi 22 mars 2017, à la Maison de la radio.
Nathalie Arthaud à l'audition des candidats à la présidentielle par l'Association des maires de France mercredi 22 mars 2017, à la Maison de la radio. (BERTRAND GUAY / AFP)

À l'occasion de l'audition, mercredi 22 mars, des candidats à la présidentielle par l'Association des maires de France, à la Maison de la Radio, à Paris, Nathalie Arthaud, la candidate d Lutte Ouvrière, dénonce, au micro de franceinfo, "l'arrogance et les mensonges" de la "classe dirigeante", alors que la campagne est marquée par de nombreuses révélations d'affaires politico-judiciaires.

Ce n'est pas cette campagne mais les mœurs de politiciens qui sont à l'image de notre société. La bourgeoise, ceux qui dominent, l'élite, la classe dirigeante, a l'habitude de se servir et de ne pas faire grand-chose de ses dix doigts. Pour elle, les privilèges et les passe-droits sont normaux.Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière)à franceinfo

Pour Nathalie Arthaud, cette même classe politique "nous explique qu'il n'y a pas d'argent, que l'on ne peut pas augmenter les salaires, pas embaucher, et qui amasse des fortunes."

Appelée à se positionner sur 15 engagements définis par l'Association des maires de France dans un manifeste, la candidate Lutte Ouvrière à l'élection présidentielle n'a pas voulu s'engager car elle sait qu'elle ne sera "pas élue". "D'autres candidats le seront et hélas, nous savons tous que les promesses qu'ils feront ne tiendront, pour beaucoup, que le temps de cette campagne électorale", a-t-elle ironisé.