Cet article date de plus d'onze ans.

Nadine Morano compte sur les voix FN pour sauver son siège

Nadine Morano n'a pas d'état d'âme. Menacée de perdre son siège à Toul, elle appelle les électeurs du FN à voté pour elle. L'attitude de l'UMP vis à vis du FN est d'ailleurs au coeur de la matinale. La gauche de son côté, la joue modeste.
Article rédigé par Francetv 2012
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La revue de presse matinale des radios (FTV)

Nadine Morano n'a pas d'état d'âme. Menacée de perdre son siège à Toul, elle appelle les électeurs du FN à voté pour elle. L'attitude de l'UMP vis à vis du FN est d'ailleurs au coeur de la matinale. La gauche de son côté, la joue modeste.

Nadine Morano n'y va pas par quatre chemins. Menacée de perdre son siège de la circonscription de Toul, elle appelle les électeurs du Front National à voter pour elle, et par la même occasion jette un beau pavé dans la mare UMP.

Hénin-Beaumont au coeur de la question des alliances. Floriant Philippot le porte-parole du FN se félicite du score historique de Marine Le Pen et du " naufrage absolu" de Mélenchon.

L'attitude à adopter face au FN agite l'UMP, tiraillée entre logique électorale et éthique. Jean-François Copé, le secrétaire national de l'UMP reste dans le Ni-Ni : ni alliance avec le FN, ni vote républicain pour le PS.

Henri Guaino se garde de donner des consignes aux électeurs au second tour. Il critique sévèrement Marine Le Pen, l'accusant d'avoir fait le jeu de la gauche en donnant des consignes de ne pas voter pour Nicolas Sarkozy au 2ème tour de la présidentielle.

Brice Hortefeux esquive la question en évoquant deux problématiques: un FN qui a contribué à la défaite de Nicolas Sarkozy, et un Front de Gauche jugé extrémiste.

A gauche, même sans vague rose, on se réjouit du score du PS. Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement voit dans ce premier tour un résultat encourageant. Pour elle l'essai du 6 mai est en passe d'être transformé.

Harlem Désir vole lui au secours de Ségolène Royal, en ballotage face à un dissident socialiste. Il demande à Olivier Falorni de se retirer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.