Cet article date de plus de huit ans.

Municipales : les candidats traînent à déposer leurs listes

A une semaine de la date limite du dépôt des candidatures, les préfectures se sont lancées dans une vaste opération de communication à destination. Dans certains départements, la moitié des communes de moins de 1.000 habitants n'ont pas encore de candidats déclarés. Une situation liée à l'évolution de la réglementation.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Mobilisation générale dans les préfectures. A sept jours de la date limite de dépôt des candidatures, les services de l'Etat sont inquiets. Dans de nombreux départements, beaucoup de candidats tardent à déposer leurs listes. Dans le Nord, la moitié des communes de moins de 1.000 habitants n'ont pas encore de candidats.

Dans la Drôme, un tiers des petites communes n'ont pas encore de candidats. 

La situation semble inquiéter jusqu'au Ministère de l'Intérieur. La Place Beauvau a envoyé une note aux préfets pour qu'ils poussent les candidats à se déclarer sans attendre le dernier jour. "N'attendez pas le dernier moment ! ", prévient le compte Twitter de la préfecture du Puy-de-Dôme.

Pour faire face à l'arrivée massive des candidatures dans les derniers jours, Michel Delpuech, le préfet de Gironde a recruté des vacataires "sur des crédits accordés par le ministère de l'Intérieur " pour aider les services chargés de "détecter des anomalies " sur les listes.

De nouveaux crédits attribués pour faire face à la nouvelle réglementation en vigueur pour ces municipales.

Désormais, tous les candidats sont obligés de déposer leur liste en préfecture, y compris dans les communes de moins de 1.000 habitants. Par ailleurs, dans les villes de plus de 1.000 habitants, les listes doivent être complètes et paritaires.

Et s'il n'y a pas de candidats ?

Si le jeudi 6 mars à 18 heures, certaines communes se retrouvent sans candidats, il n'y aura pas d'élection. Le préfet met en place une "délégation spéciale" d'au moins trois personnes chargées des "actes de pure administration conservatoire et urgente " pendant une période de trois mois maximum. Une autre élection est alors organisée. S'il n'y a toujours pas de candidatures, la commune sera rattachée à une ville voisine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.