Mort de Valéry Giscard d’Estaing : une relation particulière avec l’Auvergne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : une relation particulière avec l’Auvergne
France 2
Article rédigé par
J. Debraux, C. Demangeot, V. Gaget, C. Gindre, B. De Saint-Jore - France 2
France Télévisions

Après la défaite de 81, Valéry Giscard d’Estaing s’est consacré à l’Europe et à l’Auvergne. Il était extrêmement lié à la région.

Pendant près de vingt ans, Valéry Giscard d’Estaing a dirigé la région. Chamalières (Puy-de-Dôme) était son fief. C’était dans cette cité thermale qu’il avait annoncé sa candidature à la présidentielle de 1974. C’est la région de ses racines, mais aussi sa terre d’élection. Ce matin touchée au coeur, c’est toute l’Auvergne qui pleure son ambassadeur. "Un grand homme, inoubliable pour Chamalières, pour l’Auvergne, pour la France entière", s’émeut un homme face à la caméra de France Télévisions.

Un lien particulier

"Si Chamalières est connue dans toute la France, c’est grâce à VGE", rajoute un passant. Rarement un territoire et une personnalité politique n’auront été aussi liés. Comme son père et son arrière-grand-père, VGE est élu député du Puy-de-Dôme en 1956. Devenu maire de la commune de Chamalières, il choisit sa mairie pour lancer son destin national. "Je m’adresse à vous, aujourd’hui, ici, dans cette mairie de la province d’Auvergne, pour vous dire que je suis candidat à la présidence de la République", avait-il déclaré.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort de Valéry Giscard d'Estaing

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.