Mort de Valéry Giscard d’Estaing : ses racines auvergnates

Valéry Giscard d’Estaing n’a jamais cessé de revendiquer ses racines auvergnates. Son histoire politique débute à Chamalières (Puy-de-Dôme), une commune dont il a été maire pendant sept ans.

FRANCE 2

L’Auvergne était sa région, et sa terre d’élection. Valéry Giscard d’Estaing y avait ses racines, notamment à Chamalières (Puy-de-Dôme), une commune limitrophe de Clermont-Ferrand, dont il a été maire pendant sept ans. Chamalières est aujourd’hui dirigée par son fils, Louis Giscard d’Estaing. À 13 kilomètres de là, c’est à Chanonat, au château de la Varvasse, que l’ancien chef de l’Etat a longtemps trouvé refuge. 

Terre d’un nouveau commencement

L’ancien président de la République a sillonné et représenté l’Auvergne une bonne partie de sa vie, y compris en 1981, l’année de sa défaite à l’élection présidentielle. Il devient conseiller général, puis président de la Région. "C’était une forme de nouveau commencement assez décapant", se souvient le député communiste, André Chassaigne. Mais en 2004, il est battu aux élections régionales, puis prend ses distances avec ce territoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue sur Clermont-Ferrand, en mars 2015.
Vue sur Clermont-Ferrand, en mars 2015. (VINCENT ISORE / MAXPPP)