Cet article date de plus de neuf ans.

Minute par minute : les temps forts de Nicolas Sarkozy sur les chaines de télévision

Minute par minute, les principales annonces du président de la République. Au cours de cet entretien, le président a annoncé une hausse de la TVA, un allègement des charges patronales et une nouvelle évolution des 35 heures. A relire et à revoir.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Nicolas Sarkozy (AFP)

Minute par minute, les principales annonces du président de la République. Au cours de cet entretien, le président a annoncé une hausse de la TVA, un allègement des charges patronales et une nouvelle évolution des 35 heures. A relire et à revoir.

21h17 : "j'ai un rendez vous avec les Français, je ne me déroberai pas, ça approche".

21h15 : mon état d'esprit, "je suis très déterminé". "je suis président et je me fais une idée de mon devoir". "j'ai fauté quand j'étais plus jeune, et j'ai vu les dégats de l'arrogance".

21h11 : quel est votre état d'esprit ? "je vais vous repondre très franchement. j'ai conscience du ridicule d'états d'ame d'ordre personnel alors qu'il y a tant de souffrances".

21h09 : Réforme des retraites : "là aussi on me disait c'est trop tôt ou trop tard".

21h07 : j'exclus toute augmentation des impôts.

21h06 : des regrets ? sur les heures supplémentaires, non ! j'ai supprimé des droits de succession et je l'assume. la décuction des emprunts immobiliers. Je l'ai abandonnée.

21h04 la politique familiale n'est pas une politique de redistribution. elle fonctionne bien. Pourquoi toucher au quotient familial !

21h02 : avec les collectivités territoriales, on peut réflechir à "moduler leur dodation" en fonction de leur politique dans le domaine de l'emploi.

21h01 : avec le premier ministre nous verrons les collectivités locales qui ont créé un demi million d'emplois "sans transfert de compétence".

20h59 : revenir à la retraite à 60 ans "c'est une folie". Et si ça se faisait cela mènerait le "pays à la ruine". "Personne ne peut y croire".

20h57 : "nous avons supprimé 160.000 postes de fonctionnaires"

20h56 : "Tous les pays d'europe ont monté la TVA. La notre sera dans la moyenne".

20h54 : "si vous saviez les pressions que j'ai subies" sur la taxation financière après une question rappelant que l'impôt de bourse avait été supprimé.

20h53 : Pourquoi maintenant ? : j'accepte de dire que j'en ai pas fait assez. Avant on disait que j'en faisais trop".

20h51 : "Lejaby ils attendent quoi ? du concret !"

20h49 : Ces decisions "ca va sauver des emplois. C'est la seule réponse crédible aux délocalisations".

20h47 : l'augmentation de la TVA n'a pas provoqué de hausse des prix en Allemagne. Il n'y a pas de risque d'inflation en raison de la crise.

20h46 ; la France a décidé de taxer les transactions financières. "Nous avons pris enfin la décision de créer une taxe sur les transactions financières",
qui sera applicaple "au mois d'août de cette année", a déclaré M. Sarkozy. "Nous avons trouvé un dispositif qui permet d'éviter les délocalisations puisque toute entreprise cotée en France, même si on l'achète à New York, paiera une taxe de 0,1%, les CDS (credit default swaps, ndlr), qui sont des instruments spéculatifs sur la dette souveraine, paieront une taxe, et les achats spéculatifs par ordinateur paieront une taxe", a-t-il ajouté. "Nous espérons récupérer pour le budget de l'Etat -et donc réduire les déficits-un milliard d'euros en année pleine"

20h44 : Le premier ministre écrira aux partenaires sociaux pour qu'ils négocient dans les deux mois des "accords compétitivité emploi" qui s'imposeront à la loi dans chaque entreprise. Ce type accord "s'imposera à la loi et aux contrats individuels". "On tourne la page des 35 heures".

20h41 : il vaut mieux acheter une Toyota faite en France qu'une Renault faite en Roumanie, demande Delahousse. "Par exemple", répond Nicolas Sarkozy.

20h39 : la hausse de la TVA entrera en application le 1er octobre. Nous espérons que cela va déclencher des achats anticipés.

20h38 : nos parts de marché en europe reculent. Qu'est ce qu'ils proposent les autres ?

20h36 : "je ne crois en rien à une augmentation des prix et j"en prends le pari". La concurrence maintiendra les prix.

20h34 : Nous exonererons les charges patronales familiales. 13 milliards financés par une hausse de 1,6 % de la TVA et de 2% la CSG sur les revenus financiers.

20h33 : chômage ; "je ne serai pas Monsieur Jospin face à Vilvord".

20h32 : "En Allemagne, il y a moins de 8% de chômage".

20h31 : "nos amis allemands l'ont fait en 2004". En France,ce sont les entreprises qui paient la politique familiale. Quelle logique ?

20h30 : Nicolas Sarkozy cite à nouveau l'Allemagne,

20h29 : TVA ? 'vous allez trop vite à la conclusion...je veux expliquer".

20h27 : Apprentissage : nous voterons un texte qui obligera les entreprises de plus de 250 salariés d'avoir entre 2012 et 2015 au moins 5% de personnes en apprentissage ou en alternance. Les sanctions pour les entreprises qui ne respecteront pas ce chiffre seront doublées.

20h26 : "c'est une obsession chez vous" lance le chef de l'état quand les journalistes lui disent que Hollande a une mesure identique dans son programme.

20h25 : "Nous allons créer une banque de l'industrie, filiale d'Oséo, qui est la banque des PME, parce que des chefs d'entreprise me le disent tous les jours, les banques ne prêtent pas assez. Quand les banques prêtent, elles prêtent trop cher", a dit M. Sarkozy lors de son intervention télévisée. "Nous avons décidé avec François Fillon et le ministre des Finances de créer une banque de l'industrie dès le mois de février et la doter d'un milliard de fonds propres", a-t-il précisé.

20h23 : Un conseil municipal pourra refuser cette politique immobilière

20h21 : Nous allons prendre une décision extrêmement forte sur le logement. Après vote du parlement, ^pour les 3 ans qui viennent, il sera possible de construire 30% de plus sur un terrain, une maison ou un immeuble.

20h18 : le chômage. Soyons précis. La dégradation des chiffres de l'emploi est partout dans le monde. Pas quesion de faire un nouveau plan d'économie. Ma problématique : comment réactiver la croissance sans dépenser.

20h17: Nicolas Sarkozy met en avant le couple franco-allemand.

20h15 : Moody's a confirmé le AAA de la France. La nécessité de rembourser nos dettes, de réduire nos dépenses et d'améliorer notre compétitivité s'impose. La crise financière s'appaise.

20h14 : la France annoncera un déficit bien meilleur que prévu. Nous sommes à 5,3 ou 5,4% de déficit au lieu du 5,7% prévu.

20h11 : En situation de crise, je suis là en tant que chef de l'Etat.

20h10 Début du direct de l"Elysée

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.