Minute par minute, François Hollande à Des Paroles et Des Actes

Minute par minute, les principales interventions de François Hollande à l'émission Des Paroles et des Actes, sur France 2, le mercredi 11 avril. Le candidat socialiste s'exprimait après Eva Joly et Nicolas Dupont-Aignan.

François Hollande sur le plateau de #dpda.
François Hollande sur le plateau de #dpda. (F2)

Minute par minute, les principales interventions de François Hollande à l'émission Des Paroles et des Actes, sur France 2, le mercredi 11 avril. Le candidat socialiste s'exprimait après Eva Joly et Nicolas Dupont-Aignan.

21: 49 début de l'oral de François Hollande

21:50 Intérrogé sur l"absence de structure" dans son programme, Hollande répond : un réforme d'ampleur de la fiscalité, ce n'est pas une réforme de structure ? la sepération dans les banques ? ce n'est pas une réforme de structure ? Un nouvel acte de décentralisation, c'est une réforme de structure. Je fais ses reformes pour etre efficace.

21:53 FH rappelle son calendrier d'action pour sa première année. "le redressement est un préalable, la justice est une nécessité".

21:55 Si la France est prise dans la tourmente financière : "j'ai compris que certains essayaient de prendre la crise pour faire peur". Je suis clair sur le retout à l'équilibre. Je ne jouerai pas avec la spéculation. Ce n'est pas moi qui ait perdu le triple A, ce n'est pas moi qui ait 600 milliards de dette.

21:58 Le peuple français décide de choisir un président. La démocratie est plus forte que les marchés. Je ne reverrai pas les promesses à cause des marchés. D'où, l'importance de la renégociation des traités.



22:00 le traité européen instaurerait l'austérité pour des années. Je dirai aux Européens que nous devons renégocier pour un dispositif de croissance. Je propose que l'Europe puisse emprunter pour faire des investissements, pour que les entreprises puissent avoir des marchés. Et que disent même les agences de notation, sans croissance il n'y aura pas de recettes nouvelles et pas de retour à l'équilibre.

22:03 sur l'ISF, si les personnes qui sont à la rue payaient 40.000 euros, elles seraient heureuses, dit Hollande à propos de ce que disait Françoise Hardy dans Paris Match.

22:04 je ne suis pas un candidat pochette surprise. Moi j'ai un cap, une cohérence. Je ne suis pas dans le zig-zag.

22:05 la stature présidentielle on l'acquiert quand on est président. Mais sympathique c'est plus difficile, ironise FH à propos d'un sondage sur les personnalités de NS et FH.

22:06 Afghanistan : j'ai toujours dit que la France quitterait l'Afghanistan à la fin 2012.

22:07 Dans le prochain quinquennat, il n'y aura pas d'entrée de la Turquie dans l'UE.

22:10 ce sera mon projet qui sera celui de mon gouvernement. Au lendemain du premier tour, je rassemblerai a expliqué François Hollande qui a appelé les électeurs à lui donner le maximum de voix au premier tour.