France insoumise : le mouvement cherche un nouveau souffle

Une convention a lieu ce week-end du 25 novembre pour sortir la France insoumise de son blues post-présidentielle. Jean-Luc Mélenchon entend-il changer sa méthode d'opposition ?

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La France insoumise est encore un jeune mouvement, mais six mois après l'élection présidentielle, le moral est en berne. Un automne difficile, marqué par l'échec des manifestations contre la réforme du travail. À Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), Jean-Luc Mélenchon reconnaît que le moment est difficile, pour lui comme pour ses partisans : "Nous venons de subir un revers. Il paraît que, si je le dis, je démoralise. Je le dis, car nous sommes démoralisés." Il pointe la responsabilité de certains syndicats : "La division syndicale nous a nui d'une manière incroyable pendant la bataille. Honte à ceux qui en sont responsables." Depuis la présidentielle, la cote de popularité de Jean-Luc Mélenchon s'effrite dans certains sondages : moins huit points pour l'institut IPSOS.

Des polémiques qui ont affaibli le mouvement

"C'est normal, il s'est fait aussi taper dessus pendant plusieurs mois", explique un militant. "Jean-Luc Mélenchon est encore indispensable, mais de moins en moins", affirme un autre. Le mouvement paie plusieurs polémiques, qui se sont accumulées : les propos ambigüs de la députée Danielle Obono sur la laïcité, le HLM du couple formé par Raquel Garrido et Alexis Corbières, qu'ils ont tardé à quitter, ou encore le logement de la ville de Paris de Danièle Simonnet. Pour reprendre la main, les Insoumis espèrent un prochain mouvement social, de plus grande ampleur. En attendant, c'est depuis l'Assemblée qu'ils tenteront de se faire entendre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Luc Mélenchon, le 23 juin 2017 au Bourget (Seine-Saint-Denis).
Jean-Luc Mélenchon, le 23 juin 2017 au Bourget (Seine-Saint-Denis). (ERIC PIERMONT / AFP)