Cet article date de plus de huit ans.

Meeting de droite le 1er mai : du jamais vu

Un grand rassemblement de droite le 1er mai. La gauche s'étrangle de cette annonce de Nicolas Sarkozy. Elle s'insurge aussi du terme de "vrai travail" employé par le candidat qui selon le PS divise encore une fois les Français.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La revue de presse matinale des radios (FTV)

Un grand rassemblement de droite le 1er mai. La gauche s'étrangle de cette annonce de Nicolas Sarkozy. Elle s'insurge aussi du terme de "vrai travail" employé par le candidat qui selon le PS divise encore une fois les Français.

Le président-candidat enfonce le clou. Le travail, une valeur partagée avec le Front national, est bien l'occasion d'élargir son électorat. Il propose un rassemblement le 1er mai, ce qui fait hurler la gauche qui y voit une incursion dans sa sphère.

Jean-Marc Ayrault, patron des députés socialistes, réagit à la notion de vrai travail lancée par Nicolas Sarkozy

Manuel Valls porte-parole de François Hollande estime qu'une nouvelle fois N. Sarkozy divise le pays. Chômeurs contre travailleurs.

Quant à Bruno Lemaire, ministre de l'Agriculture, il se dit très à l'aise avec les valeurs de droite, qu'il n'entend pas laisser au FN.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.