Cet article date de plus de neuf ans.

Martine Aubry s'est adressée samedi à la jeunesse de France lors d'une réunion des jeunes socialistes à Paris

Devant 800 jeunes socialistes réunis à l'Aquaboulevard, la première secrétaire du PS a prononcé un discours aux références appuyées, évoquant le graff, le slam et citant même le rappeur de NTM Kool Shen: "Ces vies qui te rappellent que chaque jour c'est les play offs" ("la compétition féroce dans un match à élimination directe... C'est dit").
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Martine Aubry devant le Mouvement des jeunes socialistes, le 2 avril 2011 à Paris. (AFP - Martin Bureau)

Devant 800 jeunes socialistes réunis à l'Aquaboulevard, la première secrétaire du PS a prononcé un discours aux références appuyées, évoquant le graff, le slam et citant même le rappeur de NTM Kool Shen: "Ces vies qui te rappellent que chaque jour c'est les play offs" ("la compétition féroce dans un match à élimination directe... C'est dit").

Alors que les Jeunes socialistes avaient élaboré huit propositions, fruits de consultations depuis deux ans, Mme Aubry a annoncé, à leur grande satisfaction, que la "majeure partie" de ces proposisitions serait reprise dans le projet du PS qui sera discuté mardi.

Un train de mesures pour les jeunes
La patronne des socialistes a ainsi promis une allocation d'autonomie pour les jeunes, la rémunération des stages, l'encadrement des loyers, le CV anonyme et l'égalité des salaires entre hommes et femmes en 5 ans.

Elle a également confirmé sa proposition de proposer "300.000 contrats d'avenir" en deux ans, nouvelle mouture des emplois jeunes.

Dans le même temps, Martine Aubry a assuré qu'en cas de victoire en 2012 les socialistes supprimeront "la plupart" des "aides fiscales aux propriétaires qui achètent des logements pour les louer", afin de "construire plus de logements sociaux pour les étudiants".

Aubry chasse sur les terres de Hollande
Alors que François Hollande, qui vient de à la primaire PS, a fait de la jeunesse, cette "génération sacrifiée", sa priorité, Martine Aubry ne piétinerait-elle pas ses plates-bandes ?

"Je ne sais pas s'il peut y avoir un seul politique à gauche qui prépare un projet politique sans penser aux jeunes", a minimisé la première secrétaire du PS. Elle a fait valoir que "quand on parle de problèmes du pays, la première chose qui saute aux yeux", ce sont "les 25% des jeunes" qui "vivent sous le seuil de pauvreté, et les 25% au chômage". Par conséquent, la jeunesse est naturellement "au coeur du projet" du PS, a-t-elle fait valoir.

Vantant "l'énergie des jeunes", ces "jeunes qui se battent pour avoir accès aux soins, ou avoir droit au logement", elle a déploré un monde où "le libéralisme vous assigne à résidence sociale". "Le bonheur de quelques uns ne peut être indexé sur le malheur du plus grand nombre"

"Alors, je vous donne rendez-vous!. Dans 400 jours, nous allons montrer cette France qu'on aime!", a-t-elle lancé sous les applaudissements.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.