Cet article date de plus de huit ans.

Martine Aubry dément avoir traité Jean-Marc Ayrault de "naze"

La maire de Lille a réagi vivement aux propos qui lui sont attribués dans "Le Canard enchaîné" daté du mercredi 23 mai.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault lors d'une réunion du PS à l'Assemblée nationale, à Paris, le 22 mai 2012. (FRED DUFOUR / AFP)

Il n'est pas encore sorti que Le Canard enchaîné daté du mercredi 23 mai fait déjà parler de lui. Martine Aubry, première secrétaire du PS, a vivement démenti mardi avoir tenu des propos désobligeants à l'encontre du Premier ministre, et qui lui sont attribués dans l'hebdomadaire satirique. Elle a assuré au contraire qu'elle ferait "tout" pour "faire réussir Jean-Marc Ayrault".

Selon Le Canard enchaîné, la maire de Lille aurait refusé d'entrer au gouvernement en raison de la personnalité du Premier ministre. "Je n'allais pas travailler sous les ordres de ce naze !", aurait-elle déclaré.

"Nous nous sommes toujours bien entendus"

"La médiocrité, ce n'est pas ce que j'aime (...). Je ne commente pas ce qui est à la hauteur des caniveaux", a réagi Martine Aubry, interrogée alors qu'elle venait soutenir en meeting Axel Kahn, candidat PS aux législatives dans la 2e circonscription de Paris. Le Premier ministre, un "naze" ? "Je ne sais pas ce que ça veut dire (...). Dans la médiocrité, on n'atteint jamais le fond, mais là je crois qu'on va l'atteindre assez vite, j'espère qu'on va pouvoir taper du pied et remonter."

"J'ai été toute la journée avec Jean-Marc Ayrault, j'ai été avec lui vendredi. S'il y a bien quelqu'un qui a toujours tout fait pour unir la gauche et faire réussir François Hollande c'est bien moi, et je ferai la même chose pour faire réussir Jean-Marc Ayrault, a-t-elle renchéri. On peut aussi inventer des querelles que nous n'avons jamais eues, car nous nous sommes toujours bien entendus."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.