Front national : une nouvelle identité

Bientôt, il ne faudra plus dire Front national, mais Rassemblement national : c'est le nom proposé ce dimanche 11 mars par Marine Le Pen, réélue à la tête du parti. Le nouveau nom devra être validé par les militants.

France 3

Le suspense aura duré tout le weekend ; exit le Front national de Jean-Marie Le Pen. "Je vous proposerai donc que le Front national devienne le Rassemblement national", a avancé Marine Le Pen ce dimanche après-midi en clôture du congrès de son parti à Lille (Nord). Une proposition qui devrait être validée par un vote postal des militants, un nouveau nom qui s'ajoute à un nouveau cap, celui d'un parti désormais ouvert aux alliances.

"On change le nom, mais pas le contenu de la bouteille"

Pour les militants, cette refondation est bien accueillie, avec toutefois une pointe de nostalgie ; le Front national existait depuis 40 ans. "Je pense que c'est quelque chose qui s'inscrit malgré tout dans la continuité", commente un adhérent du parti. "On change le nom, mais pas le contenu de la bouteille", se console un autre. Nouveau nom, nouveaux statuts, nouveau bureau national, ce congrès de la refondation tient ses promesses, en tout cas sur la forme, car sur le fond, idées trop souverainistes et trop identitaires sont encore un frein à de potentielles alliances politiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen à l\'issue de son intervention en clôture du 16e congrès du Front national, au cours de laquelle elle a annoncé le future nouveau nom que devront valider les militants, le Rassemblement national, à Lille, dimanche 11 mars 2018. 
Marine Le Pen à l'issue de son intervention en clôture du 16e congrès du Front national, au cours de laquelle elle a annoncé le future nouveau nom que devront valider les militants, le Rassemblement national, à Lille, dimanche 11 mars 2018.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)