LR : dans la Sarthe, les élections internes virent au pugilat en mode "primaire"

Des élus fidèles de François Fillon contestent les méthodes de la secrétaire départementale Les Républicains nommée par Nicolas Sarkozy.

(Nicolas Sarkozy et François Fillon © MaxPPP)

Comme un avant goût des primaires de la droite et du centre ? Elles n'ont pas encore commencé que déjà, on s'écharpe localement.

"Ça promet d’être sympathique si les primaires se déroulent comme ça !",  tempête Jean-Carles Grelier. Le vice-président LR du conseil départemental a jeté l’éponge, il ne se présente plus au poste de président de fédération dans la Sarthe. A quelques jours des élections internes prévues les 30 et 31 janvier, tout ce que compte le département d’élus et de responsables importants a signé une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy. Ils demandent la tête de la secrétaire départementale, ​Fabienne Labrette-Ménager.

La liste de ce qu’ils lui reprochent est longue : des différences de traitement selon les candidats, un accès à l’information réservé à certains et refusé à d’autres. De fausses informations, notamment sur les cotisations qui auraient conduit certains candidats à être évincés des élections.

La secrétaire départementale assure appliquer les règles du parti

Fabienne Labrette-Ménager se défend. "Je suis réglo" , dit la secrétaire départementale qui vient d’être nommée à nouveau pour trois ans par Nicolas Sarkozy.

​Fabienne Labrette-Ménager explique qu’elle applique à la lettre les règles du parti. Mais les dix élus sarthois ne veulent rien entendre : ceux qui se présentaient à des postes dans la fédération et au conseil national ont retiré leur candidature. Ils appellent les militants à ne pas participer au scrutin et réclament la nomination d’un nouveau ou d’une nouvelle secrétaire départementale. En attendant, ils ont suspendu leurs cotisations d’élus.

Pour l’instant cette fronde d’élus fillonistes n’a provoqué aucune réaction de la part du patron des Républicains, Nicolas Sarkozy.